Les publicitaires ont vite compris l’impact du jeune Anderlechtois. Adidas et Kinder sont les premiers à avoir pris la balle au bond

ANDERLECHT Les grands clubs européens ne sont pas les seuls à convoiter Romelu Lukaku. Il y a, aussi, les publicitaires…

Les premiers à se l’arracher furent bien évidemment les équipementiers sportifs. Nike était sur le coup, mais Adidas a profité de son contrat et de ses contacts privilégiés avec Anderlecht pour gagner cette première bataille. “Nous suivons tous les talents belges et nous avons eu des contacts avec le manager de Lukaku” , reconnaît Stephan Lub, de Nike Benelux. “Mais ils n’ont pas abouti. Une collaboration dépend de très nombreux facteurs…” Nike s’est rattrapé en offrant un contrat à Kevin De Bruyne et se consolera avec ses stars belges, à savoir Kompany, Fellaini, Defour et Hazard. Et le jour où Lukaku quittera Adidas, Nike reviendra évidemment à la charge…

En attendant, chez Adidas, on se frotte les mains : Lukaku est le visage principal de la campagne de pub pour les nouveaux maillots. Le prodige a donc une affiche de quinze mètres de haut à son image à l’entrée du stade Constant Vanden Stock, comme Vadis et Gillet avant lui.

“Nous suivions Romelu depuis plusieurs années, via notre cellule de scouting. Nous n’avons pas attendu son éclosion” , raconte Frank Basters, porte-voix d’Adidas en Belgique. “Romelu est un sportif dont la force d’attraction est immense. Avec quelqu’un comme lui, il devient plus facile d’attirer l’attention des consommateurs sur un produit.”

Du coup, la marque aux trois bandes fait tout pour chouchouter sa vedette. “Nous sommes très contents de la relation que nous entretenons avec le joueur et sa famille” , poursuit Basters. “C’est à nous de l’accompagner au mieux. Car, contrairement aux autres sponsors, nous offrons aussi un service au joueur. J’ose même dire qu’avec nos produits, nous allons rendre Romelu meilleur…”

Le joueur y gagne – on parle d’un très beau contrat pour un joueur de seulement 17 ans – mais Adidas encore plus. Un jeune Belge, parfait bilingue, grand, beau et fort : difficile de faire mieux en termes de marketing. La marque Kinder, qui appartient au groupe Ferrero, l’a compris : elle s’est liée à Lukaku pour deux ans. Le jeune buteur a tourné sa première publicité à titre individuel, vantant ce chocolat comme Tony Parker et Jo-Wilfried Tsonga l’avaient fait avant lui. C’est le premier contrat signé par Lukaku avec un sponsor non sportif. Et certainement pas le dernier…



© La Dernière Heure 2010