Lyon fait 5-5 face à Marseille

Football

Publié le - Mis à jour le

Lyon fait 5-5 face à Marseille
© AP

Le leader bordelais quant à lui a été stoppé net

LYON Le leader bordelais a été stoppé net dans son élan et a concédé sa 3e défaite de la saison à Lille (2-0), mais Lyon, tenu en échec 5-5 lors d'un choc au scénario incroyable face à Marseille, n'est pas parvenu à en tirer parti et à s'emparer de la tête du Championnat, dimanche en clôture de la 13e journée.

La qualification pour les 8e de finale de la Ligue des champions n'a pas réussi à galvaniser Girondins et Lyonnais et le retour aux affaires hexagonales s'est avéré bien plus compliqué que prévu.
Cinq jours après l'exploit réussi sur la pelouse du Bayern Munich (2-0), Bordeaux est tombé de son piédestal, incapable de mettre en danger la rugueuse défense lilloise. Laurent Blanc et les siens ont rapidement baissé de rythme devant les coups de boutoir du remuant duo offensif du Losc Gervinho-Frau avant de sombrer sur un but de Cabaye et un penalty de Balmont en seconde période.
Mais ce revers s'est avéré sans conséquences, l'OL montrant un visage contrasté contre l'OM au cours d'un affrontement à rebondissements et particulièrement spectaculaire. Du talent avec quatre buts splendides signés Pjanic, Govou, Lisandro et Bastos et des approximations défensives dont Marseille a su largement profiter.

A cinq jours du barrage aller du Mondial-2010 contre l'Eire, la faute de main de Lloris sur le 2e but marseillais devrait également relancer son duel avec Mandanda et le débat autour du poste de gardien de but en équipe de France.
Lyon (2e), à défaut de s'emparer de la tête, reprend donc un point à Bordeaux.
Le Paris SG, 12e, est lui bien loin de ces considérations et observe de loin cette lutte pour les premières places qu'il n'a plus fréquentées depuis bien longtemps. La victoire à Sochaux (4-1) pouvait laisser espérer la fin de la lente dégringolade du club de la capitale mais le revers concédé en fin de match au Parc des Princes contre Nice (1-0) a prouvé que le renouveau n'était pas pour tout de suite.

"On s'est cru une grande équipe", a déclaré l'entraîneur Antoine Kombouaré, dépité. La mini-trêve internationale qui débute lundi ne sera pas de tout repos pour des Parisiens qui devront se rendre chez leur vieil ennemi marseillais, le 20 novembre. Une nouvelle défaite au Vélodrome plongerait forcément le PSG dans une de ces crises dont lui seul a le secret.
Loin des malheurs des Parisiens, deux clubs à petits budgets jouent les cadors en ce début de saison. Avec un sixième succès d'affilée au Mans (1-0), Auxerre s'est invité sur le podium (3e), accentuant le marasme du MUC, toujours avant-dernier. Lorient s'est de son côté hissé en 5e position après avoir écrasé Boulogne (5-0) grâce notamment à un doublé de Gameiro.

Le premier point récolté par Grenoble à Monaco (0-0) constitue l'autre fait marquant du week-end. Les Isérois restent derniers mais un vent d'espoir souffle de nouveau sur le GF38, Laurent Battles estimant même que le "maintien est possible".
Cette victoire offre également un beau sursis à l'entraîneur Mehmet Bazdarevic, qui devrait pouvoir respirer un peu durant les deux semaines de pause du championnat, à l'image du technicien lensois Jean-Guy Wallemme, vainqueur à Sochaux (2-1).

Enfin, juste avant les barrages, le sélectionner de l'équipe de France Raymond Domenech aura sûrement apprécié les deux buts de Gignac et Sissoko qui ont assuré le succès de Toulouse face à Rennes (3-2).

© La Dernière Heure 2009

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info