Dans le groupe du Standard, Stuttgart et le Partizan ne peuvent pas s'incliner une 2e fois

BRUXELLES Si le Standard jouera seulement son premier match de la poule, et que la Sampdoria est bye ce week-end, Stuttgart et le Partizan Belgrade iront ce soir en appel de leur première défaite. Pour les deux formations, la donne est identique : un second revers ne serait pas mathématiquement éliminatoire mais il ne laisserait plus aucune place à l'erreur pour la suite de la compétition. Depuis le début de cette formule de poules, une seule équipe s'est, en effet, qualifiée avec quatre points.

Si le Partizan Belgrade est toujours en tête de son championnat, il reste sur un moyen cinq sur douze en SuperLiga serbe et, donc, une défaite en Coupe Uefa contre la Sampdoria. Stuttgart n'est pas dans une forme plus éblouissante : outre son revers européen, il n'a pris que trois points sur douze en championnat et pointe à la 10e place de la Bundesliga .

Kompany contre Huysegems

Outre les Standardmen , six ou sept Belges fouleront les pelouses d'Europe ce soir. Dans le groupe A, Vincent Kompany - probablement titulaire en milieu de terrain - et Manchester City entameront leur parcours en accueillant le Twente de Stein Huysegems. Pendant ce temps, Mémé Tchite recevra Schalke avec Santander. Le club espagnol est dans l'obligation de ne pas perdre.

Dans le groupe E, Kenny Steppe continuera-t-il d'avoir la préférence sur Brian Vandenbussche à Heerenveen ? Après un bon premier match, il s'est loupé face à l'AZ Alkmaar le week-end dernier. Ce soir, Heerenveen se déplace à Wolfsburg après avoir déjà perdu son premier match.

Dans le groupe G, si Vadis Odjidja ne devrait pas être appelé par Martin Jol à Hambourg, Thomas Vermaelen et Jan Vertonghen intégreront le onze de base de l'Ajax qui reçoit les Tchèques de Zilina.

Enfin, dans le groupe H, celui du Club Bruges (dont nous vous parlons aussi ci-dessous), Kevin Mirallas n'est pas assuré de commencer la rencontre. Laurent Roussey cherche toujours la bonne formule offensive et le Diable Rouge n'a peut-être pas encore le rythme pour enchaîner les rencontres.



© La Dernière Heure 2008