La légende argentine a quitté l'établissement à bord d'une ambulance, sans faire aucune déclaration, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Le véhicule a été suivi par un convoi d'automobiles de supporteurs, alors que des dizaines d'entre eux sont restés des jours entiers devant la clinique brandissant des photos de la star ou chantant pour la soutenir.

Une heure auparavant, le médecin personnel de Diego Maradona, le Dr Leopoldo Luque, avait annoncé aux médias massés devant la clinique que l'ancien joueur était "autorisé à sortir".

Le médecin a publié sur son compte Instagram une photo le montrant au côté de son célèbre patient dont la tête était barrée d'un large pansement.

Diego Maradona, 60 ans, pourrait poursuivre sa convalescence dans une maison à Tigre, à 30 km au nord de Buenos Aires, dans un condominium proche du domicile de sa fille Giannina. Cette dernière est une des cinq enfants reconnus de l'ancien joueur.

"L'idée est que Diego soit entouré par les personnes qui lui sont les plus proches car ce sont les liens qui pourront l'aider à se rétablir, en plus du suivi psychologique et médical", avait déclaré lundi à la presse Carlos Diaz, psychologue et membre de l'équipe médicale qui soigne l'ancien footballeur.

Dans la matinée, l'avocat de Diego Maradona, Matias Morla, avait indiqué que son client "traversait peut-être le moment le plus difficile de sa vie".

"Ce dont il a besoin maintenant, c'est d'être en famille et d'être entouré de professionnels de la santé. Avec les médecins et sa famille, Diego sera comme il doit être : heureux", avait-il ajouté.

Le champion du monde 1986 avait été hospitalisé pour de l'anémie et de la déshydratation le 2 novembre à La Plata, une ville située à 60 km de Buenos Aires et dont il entraîne le club local.

Un scanner avait alors révélé la présence d'un hématome sous-dural, une poche de sang formée sous la boîte crânienne. Cela avait entraîné son transfert dans une clinique privée d'Olivos où il a été opéré le lendemain avec succès.

Syndrome d'abstinence

Cependant, pendant la période post-opératoire, l'ancien N. 10 a connu des difficultés liées à un syndrome d'abstinence, en lien avec sa consommation d'alcool et de somnifères, selon le Dr Luque, justifiant la durée d'hospitalisation de son patient, malgré une guérison "étonnante" après l'intervention.

La vie de Diego Maradona a été rythmée par de nombreux problèmes de santé, dont certains liés aux excès en tous genres qui l'ont parfois fait flirter avec la mort.

En 2000, il avait eu une crise cardiaque à la suite d'une overdose dans la cité balnéaire uruguayenne de Punta del Este. Il avait ensuite suivi une longue cure à Cuba.

En 2004, alors qu'il pesait plus de 100 kg, une autre crise cardiaque l'avait terrassé à Buenos Aires, mais il s'en était sorti.

Il avait ensuite subi une opération chirurgicale de l'estomac pour perdre énormément de poids.

En 2007, une consommation excessive d'alcool l'avait conduit à l'hôpital. Dernièrement, il a dû se faire poser une prothèse à cause de ses genoux douloureux.

Confiné depuis mars en raison de la pandémie et de sa santé fragile, Diego Maradona avait insisté le 30 octobre, le jour de son 60e anniversaire, pour diriger l'entraînement de ses joueurs du club de Gimnasia y Esgrima La Plata.

Mais il ne semblait pas en forme, marchait avec difficulté et n'était resté que quelques minutes sur le terrain avant de se retirer.

Tout comme le Brésilien Pelé, qui a fêté ses 80 ans en octobre, Maradona est considéré comme l'un des plus grands joueurs de football de tous les temps.