Les Hurlus ont quitté La Fraineuse avec des certitudes

MOUSCRON Marc Brys a achevé, le sourire aux lèvres, son premier stage dispensé aux Mouscronnois. Il a bousculé les habitudes en vigueur chez les Hurlus en axant ce séjour spadois sur la cohésion du groupe, team building à l'appui, sans dédaigner l'aspect physique. Si les joueurs avaient visiblement envie d'en finir rapidement et ont donc abordé le dernier match de ce séjour, contre Verviers, l'esprit déjà tourné vers le repos qui les attendait hier et aujourd'hui, Marc Brys a expérimenté divers systèmes contre les hommes d'Etienne Delangre. Un 4-4-2 avant la pause, un 3-5-2 après. La seconde option ne fut guère probante mais la période est propice à ce genre d'expérimentations qu'il faut tenter pour savoir qu'elles ne fonctionnent pas. Mustapha Oussalah a été testé sur le flanc droit.

"Dans cette option d'une occupation d'un flanc par un seul joueur, Grondin et Oussalah sont ceux capables de jouer dans cette position. Le style de Mouss permet d'ouvrir le jeu. S'il a éprouvé des difficultés à s'adapter à ce rôle, il y avait un mieux en fin de rencontre. Pour le reste, c'était nouveau. Il y a une possibilité pour jouer, parfois, dans ce système."

Mais pas, dans le cas présent, de l'appliquer de manière constante à Mouscron. L'ancien mentor du Germinal Beerschot aura également noté que ses troupes ont retenu, et appliqué, les principes instruits cette semaine au niveau de la conservation du ballon.

"Il est toujours bon de terminer une période de travail intense (NdlR : quatorze entraînements et deux matchs) sans aucun blessé (NdlR : le seul, Berna, l'était déjà auparavant). C'est très rare , insiste Marc Brys. J'ai vraiment connu un stage impeccable qui fut très instructif. Contre Verviers, la fatigue était présente. Le contraire serait d'ailleurs inquiétant. En tout cas, mon noyau est très mature, très engagé et nous sommes sur le bon chemin."

On pointera aussi la bonne impression laissée par Sapina, même s'il ne fut pas mis énormément à contribution. Le temps des premiers constats et de l'élagage d'un noyau trop large de quatre unités est bientôt venu. Marc Brys ne prendra pas la décision d'écarter certains joueurs avant la reprise des entraînements prévue demain.

"Contre Deinze, mardi, et le Cercle Bruges, mercredi, chacun aura encore l'opportunité de montrer quelque chose. Certains ont besoin de plus de temps que d'autres pour s'exprimer. On parlera ensuite avec le staff et avec Gil Vandenbrouck car ce groupe est trop grand."



© La Dernière Heure 2007