La victoire 1-0 du Brésil mardi à Berlin contre l'Allemagne n'effacera pas l'humiliation du 7-1 encaissé au Mondial-2014, mais elle contribue à effacer le traumatisme et à conforter la Seleçao dans son rôle de cofavori du Mondial.

Quelques jours après son succès 0-3 en Russie, les Brésiliens ont confirmé en venant à bout de l'Allemagne 0-1 dans une rencontre amicale de prestige disputée au stade Olympique de Berlin mardi soir. Dans le même temps, l'Australie a tenu le choc face à la Colombie (0-0), alors que le Danemark a fait de même contre le Chili (0-0).

Pour la Seleçao, ce premier match contre l'Allemagne depuis l'humiliation 7-1 en demi-finale de son Mondial 2014 revêtait évidemment un caractère symbolique. Si Tite a décidé de reconduire dix hommes de l'équipe victorieuse à Moscou 3-0 vendredi soir, Joachim Löw a par contre procédé à sept changements par rapport à l'équipe qui avait débuté contre l'Espagne vendredi (1-1).

Discipliné tactiquement avec son trio axial composé de Fernandinho, Casemiro et Paulinho, le Brésil a pris les commandes de la partie quelques minutes avant le repos grâce à une tête à bout portant de Gabriel Jesus qui n'a laissé aucune chance au portier allemand Kevin Trapp (38e, 0-1). En face, les Allemands ont essayé de donner du rythme lors des 45 premières minutes de jeu sans parvenir à combiner avec justesse offensivement. Moins d'un quart d'heure après la pause, les Brésiliens se sont à nouveau montrés à leur avantage en mettant Trapp en difficulté à trois reprises consécutives. Willian (55e), Paulinho (56e) et Coutinho (58e) sont passés tout près du break mais ont finalement pêché à la finition. Malgré les efforts des hommes de Tite, le Brésil n'a eu besoin que d'un but pour définitivement prendre le dessus sur l'Allemagne.

Dans un autre duel de qualifiés pour la Coupe du monde 2018, ni l'Australie ni la Colombie ne sont arrivés à faire la différence au marquoir (0-0). Le match, qui se déroulait à Craven Cottage à Londres, s'est en effet soldé sur un score de 0 à 0.

Vainqueur du Panama 1-0 jeudi dernier et qualifié pour le Mondial russe contrairement au Chili, le Danemark n'a pu faire mieux qu'un partage vierge 0-0 face à la 'Roja' du sélectionneur colombien Reinaldo Rueda. Un résultat toutefois honorable face à une équipe éliminée aux tirs au but au stade des huitièmes de finale du Mondial 2014 contre le Brésil.