Football

Fenerbahçe, jugé dans des affaires de matches truqués, a vu son exclusion des coupes d'Europe réduite de 3 à 2 saisons, laquelle inclut la prochaine Ligue des champions dont le club turc devait disputer le 3e tour préliminaire, après la décision en appel communiquée lundi par l'UEFA.

"Le recours en appel de Fenerbahçe SK a été partiellement retenu. En conséquence, (le club turc) sera exclu des deux prochaines coupes d'Europe auxquelles il se qualifierait. Ce qui inclut l'édition 2013/14 de la Ligue des champions", indique le communiqué de l'Union européenne de football.

En revanche l'appel de Besiktas, autre club stambouliote également impliqué dans ces affaires de matches truqués, contestant son exclusion des barrages de la prochaine Europa League par l'instance de contrôle et de discipline de l'UEFA, a été rejeté. La sanction est donc maintenue.

"Les deux clubs turcs ont la possibilité de faire appel des décisions de la commission d'appel de l'UEFA auprès du Tribunal arbitral du sport", précise le communiqué de l'Union européenne de football qui n'a pas encore décidé quels clubs suppléeraient Fenerbahçe et Besiktas en C1 et C3.

Le football turc avait été secoué en 2011 par une vaste affaire de corruption. Le président de Fenerbahçe, Aziz Yildirim, avait été condamné en juillet dans le cadre de cette affaire à six ans et trois mois de prison, mais remis en liberté après un an de détention préventive.

Ce scandale sans précédent en Turquie a bouleversé le monde du football turc. Fenerbahçe avait été exclu par la Fédération turque de l'édition 2011-2012 de la Ligue des champions et Besiktas a rendu la Coupe de Turquie qu'il avait remportée en 2011.