Tim Matthys espère récupérer une place de titulaire pour affronter son ancienne équipe

MONS Trois ans après la dernière confrontation entre les deux équipes, Mons et Zulte Waregem vont à nouveau en découdre. Rendez-vous samedi dès 20h et Tim Matthys n’est pas le dernier à le savoir.

Le hasard veut qu’avant son départ pour Panthrakikos, Tim ait joué son dernier match pour le Essevee... au Tondreau. “Et je n’ai jamais affronté ZW depuis mon départ” , glisse le Flandrien, qui ne reste pas indifférent à l’idée de croiser son ancienne équipe, même s’il reste peu de joueurs de son passage.

“À l’heure actuelle, passer quatre ans et demi dans un club est assez rare. La victoire en Coupe et la Coupe d’Europe (NdlR : il inscrivit 5 buts en 9 matches d’Europa League dont un triplé à l’Austria de Vienne) resteront gravées dans ma mémoire.”

La carrière de Tim Matthys est atypique. Si c’est au stade Arc-en-Ciel qu’il se révéla, c’est La Gantoise qui le dénicha en promotion, où il évolua avec Sottegem, son club de toujours, dès l’âge de 17 ans.

“Le club gantois m’a suivi durant un an avant de me proposer un contrat. J’ai donc eu la chance de faire mes débuts chez les pros sous les ordres de Georges Leekens, à 20 ans. C’était en 2004 avec, à la clé, une dizaine de titularisations et autant de montées au jeu (NdlR : et les trois buts de La Gantoise - Brussels). En fin de saison, M. Leekens a été honnête avec moi en me disant que Zulte Waregem me voulait et que j’aurais plus de chances de jouer vu la concurrence qui s’annonçait, avec notamment l’arrivée d’Aliyu Datti en provenance de Mons.”

Tant à Sottegem qu’à La Gantoise, c’est au poste d’attaquant de pointe que Tim se fit remarquer.

“C’est Franky Dury, adepte du 4-3-3, qui me positionna sur le côté droit. Cela me convient bien car on y jouit de plus d’espaces.”

Après quatre journées de championnat, il reste trois équipes invaincues... dont Mons et son prochain adversaire. “On peut devenir le nouveau Zulte Waregem. Bons supporters, infrastructures, qualité dans l’équipe : tout est réuni.”

Reste à savoir si Matthys, réserviste à Anderlecht, récupérera sa place... “J’ai eu une conversation avec le coach ce mercredi matin. Je lui ai répété que je restais plus motivé que jamais.”



© La Dernière Heure 2011