L'attaquant congolais du Standard n'a pu masquer son énorme courroux

OSTENDE Quelques minutes après l'annonce du palmarès, Dieumerci Mbokani tremblait encore tellement il était fâché.

"Quel manque de respect ! Je ne mérite pas cette sixième place. Je dois toujours me retrouver au minimum dans le Top 3. Mieux même, lorsque vous interrogez l'ensemble de mes collègues, ils affirment tous que je suis le meilleur. Cherchez l'erreur !"

Le Congolais avança même une explication, sans détour : "Vous voyez la couleur de ma peau ? Je suis noir et Africain. Visiblement, cela empêche de remporter ce référendum. Je n'ai pas peur de clamer qu'il s'agit d'un vote raciste. Didane fut le premier Africain à l'emporter mais il reste une exception. Il est très rare même qu'un joueur de mon continent se classe en ordre utile " (NdlR : c'est un peu vite oublier Boussoufa vainqueur voici deux ans).

Du stade de la colère, Dieu passa à celui de la déception dans la foulée. "Vous pouvez l'écrire : ce résultat me pousse vers un autre pays, dès ce mercato si possible - j'entretiens certains contacts en Allemagne. Ou au plus tard à la fin de la saison, que la direction soit d'accord ou non !"

Se rendant compte de la situation, équipiers et dirigeants du Standard apportèrent rapidement leur soutien à leur buteur.

"Je suis heureux qu'un de mes équipiers ait décroché le trophée et Axel le mérite vraiment. Je ne vais d'ailleurs pas gâcher son plaisir et je vais prendre part à la fête qui se prépare certainement et ce, même si je conserve un goût amer dans l'arrière-gorge."

D'autant que la plupart des éléments évoluant en Belgique le pointent comme le plus talentueux de tous. "Dès demain (lisez ce jeudi), je donnerai le rythme à l'entraînement comme j'ai l'habitude de le faire. Mon objectif numéro 1 est maintenant de décrocher le titre de meilleur buteur de la Pro League avant de découvrir une autre compétition."



© La Dernière Heure 2009