Everton a promis à Lukaku qu’il pouvait partir

Mais pas n’importe où. Éclairage.

Jonathan Lange
Everton's Belgian striker Romelu Lukaku (C) celebrates scoring their first goal during the English Premier League football match between Arsenal and Everton at the Emirates Stadium in London on May 21, 2017. / AFP PHOTO / Justin TALLIS / RESTRICTED TO EDITORIAL USE. No use with unauthorized audio, video, data, fixture lists, club/league logos or 'live' services. Online in-match use limited to 75 images, no video emulation. No use in betting, games or single club/league/player publications. /
Everton's Belgian striker Romelu Lukaku (C) celebrates scoring their first goal during the English Premier League football match between Arsenal and Everton at the Emirates Stadium in London on May 21, 2017. / AFP PHOTO / Justin TALLIS / RESTRICTED TO EDITORIAL USE. No use with unauthorized audio, video, data, fixture lists, club/league logos or 'live' services. Online in-match use limited to 75 images, no video emulation. No use in betting, games or single club/league/player publications. / ©AFP

Mais pas n’importe où. Éclairage.

Mino Raiola est un personnage aussi truculent que son attitude peut être débonnaire. Mais l’agent de Romelu Lukaku maîtrise suffisamment les codes du marché des transferts pour bien s’y positionner, même si, plus tôt dans l’année, il avait affirmé que la prolongation du Diable à Everton était "acquise à 99,9 %".

Depuis, l’attaquant a changé d’avis. Et sa direction lui aurait tenu un discours sans équivoque : "Il a été promis à Lukaku que si certains clubs le contactaient, il pouvait partir", a affirmé Raiola sur talkSPORT. "Nous n’avons commencé de discussions concrètes avec personne pour le moment mais en entendant cela, je pense que certains clubs contacteront Everton. Si Everton juge que le prix est bon et que le projet est adapté à Romelu, alors je pense qu’il va vouloir franchir une nouvelle étape. Mais nous n’y sommes pas encore."

Le prix en question n’est pas un mystère : les Toffees qui ont affiché sur la place publique la somme de 115 millions d’euros seraient ouverts à la discussion à 100 millions. Les candidats acquéreurs sont également connus avec en tête de liste Manchester United et Chelsea. L’intérêt des Blues s’inscrit dans le cadre d’un éventuel départ de Diego Costa.

S’il a été approché par des clubs chinois, l’Espagnol a clamé en fin de semaine passée qu’il ne quitterait Londres que pour un club, "l’Atletico Madrid". Sauf que le Tribunal arbitral du sport a coupé court à ce scénario en confirmant l’interdiction de recrutement des Colchoneros cet été. Ce qui touche indirectement aussi Manchester United qui ciblait Antoine Griezmann.

Laisser partir le Français qui se serait bien vu marcher sur les traces de son idole David Beckham n’aurait été envisageable qu’à condition de lui trouver un successeur, ce qui est impossible cet été.

Et cette nouvelle donne replace Romelu Lukaku au rang de priorité des Red Devils. Reste à savoir si MU fait parti des fameux clubs concernés par la promesse faite au joueur par ses dirigeants.


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be