Salah, Nolito et Rüdiger, meilleures affaires (théoriques) du mercato !

Après plus de deux mois de discussions et de négociations haletantes, le mercato estival a fermé ses portes. Le bilan comptable est impressionnant, jamais autant d'argent n'avait été dépensé en un été par les principales cylindrées europénnes.

A.H.
Salah, Nolito et Rüdiger, meilleures affaires (théoriques) du mercato !
©AFP

Après plus de deux mois de discussions et de négociations haletantes, le mercato estival a fermé ses portes. Le bilan comptable est impressionnant, jamais autant d'argent n'avait été dépensé en un été par les principales cylindrées europénnes. Oui mais voilà, quels transferts auront été judicieux d'un point de vue strictement financier? Quels joueurs ont été payés en dessous de leur valeur estimée? Le CIES, observatoire du football, a mené l'enquête.

La méthode de calcul est simple: des chercheurs suisses ont comparé le montant des indemnités payées par les clubs avec leur propre évaluation de la valeur de ces joueurs. Ces "valeurs marchandes" sont caculées selon plusieurs critères, basés sur les performances (minutes, buts) et les caractéristiques (âge, contrat) des joueurs. Les résultats sont d'ailleurs assez éloquents. Parmi les 20 plus grandes différences entre la valeur estimée du joueur et la somme déboursée par le club acquéreur, on ne recense que trois "bonnes affaires", contre 17 "surventes".

Selon le CIES, Liverpool aurait réalisé un très beau coup en attirant Mohammed Salah. La valeur marchande de l'ailier égyptien atteignait en effet 69,4 millions d'euros. Les dirigeants des Reds et leurs homologues transalpins de la Roma étant tombés d'accord autour d'une somme de 50 millions d'euros, c'est Liverpool qui a "remporté" ces négociations...

Parmi les autres joueurs sous-estimés, on citera Nolito. L'attaquant espagnol n'a jamais su s'imposer sous les ordres de Pep Guardiola à Manchester City et a donc rallié le FC Séville pour 10 millions d'euros, à peine. Sa valeur étant estimée à 27,4 millions, on peut donc rapidement en déduire que les dirigeants andalous ont eu le nez fin. L'avant-centre de la Roja parviendra-t-il à confirmer cette saison?

Un défenseur allemand a lui aussi défrayé la chronique en début de mercato. Excellent du côté de la Roma, Antonio Rüdiger a tapé dans l'œil des dirigeants de Chelsea qui n'ont pas hésité à débourser 39 millions pour s'attirer ses services. Une somme qui parait élevée de prime abord mais sachant que la valeur marchande du joueur s'élevait à 54,2 millions d'euros, les Blues peuvent s'estimer heureux. Ils ont fait une bonne affaire et peut-être déniché le digne successeur de John Terry.

Toujours selon cette enquête du CIES, des pointures européennes comme Kylian Mbappé (+ 87,4 millions d'euros) ou Ousmane Dembélé (+ 51,2 millions d'euros) ont été surpayées. On pointera également des noms comme Matic, Sakho ou Oxlade-Chamberlain parmi les joueurs vendus à un prix supérieur à leur valeur estimée.

Du côté belge, pas de trace de Romelu Lukaku dans ce Top 20 des écarts entre la valeur marchande et le prix dépensé. La valeur marchande du Diable rouge est donc proche des 85 millions d'euros dépensés par les Mancuniens... et elle risque de grimper en flèche s'il continue à inscrire des buts pour le compte de ce club prestigieux...

Salah, Nolito et Rüdiger, meilleures affaires (théoriques) du mercato !
©D.R.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be