Bruges élève son offre à 1,2 M € pour Scholz

Le Club insiste pour Alexander Scholz qui devrait reprendre les entraînements ce lundi.

Kevin Sauvage
Standard's Alexander Scholz pictured during a friendly soccer game between Belgian first division team Standard de Liege and German club Fortuna Dusseldorf on day five of the winter training camp in Marbella, Spain, Tuesday 09 January 2018. BELGA PHOTO YORICK JANSENS
Standard's Alexander Scholz pictured during a friendly soccer game between Belgian first division team Standard de Liege and German club Fortuna Dusseldorf on day five of the winter training camp in Marbella, Spain, Tuesday 09 January 2018. BELGA PHOTO YORICK JANSENS ©BELGA

Le Club insiste pour Alexander Scholz qui devrait reprendre les entraînements ce lundi. Alors que la première rencontre officielle de l’année 2018 face à Eupen approche à grands pas, le Standard n’a toujours pas solutionné la problématique qui touche l’avenir de son ancien capitaine, Alexander Scholz. Pour rappel, le défenseur danois, qui a perdu sa place au profit de Christian Luyindama en début de saison, souhaite retrouver du temps de jeu et donc quitter le Standard. Un prêt n’étant pas envisageable pour le clan Scholz, un départ définitif était donc inéluctable.

En décembre, nous précisions que le Standard était prêt à collaborer à un départ d’Alexander Scholz. Prêts à collaborer, les dirigeants liégeois le sont mais pas à n’importe quelles conditions. La semaine dernière, nous évoquions donc l’intérêt et la première offre brugeoise à hauteur d’un million d’euros pour le défenseur de 25 ans qui est encore sous contrat au Standard jusqu’en juin 2019.

Une proposition immédiatement rejetée par les décideurs liégeois. Débutait alors un bras de fer entre le Standard et son joueur désireux de retrouver du temps de jeu. Jeudi dernier, Alexander Scholz, gêné par une douleur au tendon rotulien, a fait l’impasse sur l’entraînement du jour. Il en fut de même vendredi et samedi. À Sclessin, cette blessure, jugée diplomatique, avait le don d’irriter sachant que le club sera privé d’Uche Agbo pour la venue d’Eupen et que Scholz représentait l’unique solution en interne (il s’est entraîné tout le stage à jouer en numéro 6).

Dans le même temps, le Standard faisait une première contre proposition de 4,5M €. Impossible pour la direction brugeoise. La seconde option fut d’inclure Jordi Vanlerberghe, jadis courtisé par le Standard lorsqu’il était à Malines (quand Malines s’intéressait à Ryan Mmaee, le Standard avait demandé Vanlerberghe en échange, ce que Malines avait refusé) dans un deal à hauteur de 2,5M €.

Là encore, c’était non pour les Brugeois car le défenseur central de 21 ans n’est tout simplement pas à vendre. Le week-end dernier, sous l’impulsion d’Ivan Leko qui désire vraiment la venue à Bruges de celui qui était son équipier à Lokeren, le Club a déposé une nouvelle offre de 1,2M €. Du côté du Standard, c’était silenzio stampa, aussi bien envers Bruges qu’envers le clan Scholz.

De son côté, le défenseur danois, qui sent bien que sa réputation pourrait en prendre un coup, devrait bien se mettre à la disposition de Sa Pinto et donc prendre part à l’entraînement de ce lundi après une journée de congé dimanche.

Enfin, afin de satisfaire les désirs de son coach, la direction liégeoise est en ce moment à pied d’œuvre dans deux dossiers, celui d’un numéro six et d’un médian à vocation plus offensive.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be