"Une attaque ouverte": Dortmund n'apprécie pas d'entendre Tuchel rêver d'une association Haaland-Lukaku

L'entraîneur allemand avait évoqué la possible venue du Norvégien à Chelsea dans une interview.

La Rédaction
"Une attaque ouverte": Dortmund n'apprécie pas d'entendre Tuchel rêver d'une association Haaland-Lukaku
©Belga

Le quotidien allemand "Bild" a réussi son coup. En évoquant le transfert d'Haaland dans une interview avec Tuchel, puis en dévoilant 24 heures plus tard que la réponse de l'entraîneur avait vexé le conseil d'administration de Dortmund, nos confrères ont créé le buzz "mercato" de la semaine.

Tout a commencé par ces mots de Thomas Tuchel, lorsqu'il lui a été demandé si une association Lukaku-Haaland était possible à l'avenir: "Nous parlons d'Haaland régulièrement, bien sûr. C'est un joueur fantastique et il est la figure marquante de Dortmund, qui est un grand rival en Ligue des Champions. Il n'y a encore rien de sérieux à son sujet mais voyons ce qui se passera dans les prochaines semaines."

Il faut dire que la situation d'Haaland fait beaucoup parler. Bien que sous contrat avec Dortmund jusqu'en 2024, l'avant-centre de 21 ans possède une clause libératoire de moins de 100 millions d'euros (entre 75 et 90 millions selon les sources) à partir de l'été prochain. Alors que sa valeur marchande est estimée à 150 millions par le site spécialisé Transfermarkt.

Une affaire en or, donc, qui devrait exciter les plus grands clubs dans les prochains mois. Voilà sans doute pourquoi Dortmund est sur la défensive. Selon Bild, les déclarations de Tuchel (qui fut l'entraîneur "maison" de 2015 à 2017, pour rappel) ont été vécues comme "une attaque ouverte" par le conseil d'administration du club de la Ruhr.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be