Coups de pression et menaces: tensions maximales entre Frenkie de Jong et le Barça

Le club catalan demande au joueur de partir ou de réduire son salaire. Mais le Néerlandais refuse les deux options et n'apprécie pas du tout les coups de pression de son président. Ambiance...

Frenkie de Jong garde la confiance de l'entraîneur Xavi
©AFP

Le mariage entre le FC Barcelone et Frenkie de Jong avait tout pour réussir. Trois ans après son arrivée, on est pourtant loin de l'idylle imaginée par les deux parties. Si l'ex-élément de l'Ajax est toujours déterminé à s'imposer au Camp Nou, ce dont il a toujours rêvé, ses dirigeants feraient tout pour s'en débarrasser au plus vite. Publiquement, le discours de Joan Laporta est d'ailleurs très ambigu. "Frenkie est un joueur du Barça. Nous voulons qu'il reste, il veut rester. Nous avons reçu des offres importantes mais c'est notre joueur. Après, il y a la question de la masse salariale. Nous ferons de notre mieux pour le garder. J'espère qu'il en fera de même".

Si Manchester United a longtemps été intéressé mais se heurte au "non" du joueur, Chelsea est récemment entré dans la danse pour recruter le médian.

Le FC Barcelone veut se débarrasser de son salaire

Les raisons de ces tensions ne sont pas sportives mais plutôt financières. De Jong a un contrat, signé sous la direction de l'ex-président Bartomeu, qui pèse très lourd pour les finances du club. A partir de cette saison, il sera même le joueur le mieux payé de l'effectif, devant des Robert Lewandowski ou Ousmane Dembélé, puisqu'il avait accepté de différer une partie de son salaire en plein Covid. Ce lundi, The Athletic révélait d'ailleurs que les dirigeants soupçonnaient que cette prolongation signée en 2020 était illégale et qu'ils envisageaient une action en justice pour l'annuler purement et simplement, afin de ne pas devoir lui payer ses nouveaux émoluments.

Joan Laporta, président du FC Barcelone, veut réduire le salaire de De Jong
©AFP

Selon le quotidien Sport, les tensions sont aujourd'hui maximales entre De Jong et le Barça. L'entourage du Néerlandais n'apprécie guère les méthodes du club, qui cherche par tous les moyens à le faire plier. "Ses agents n'ont pas du tout aimé que son nouveau contrat soit devenu public, ils refusent de négocier", écrit le journal. Le club, lui, s'irrite de l'inflexibilité de l'ancien Ajacide, qui ferme la porte à un départ et qui ne veut pas entendre parler d'une réduction de salaire.

Des discussions ont eu lieu ces derniers jours pour tenter de trouver une solution mais toujours selon Sport, on est encore loin d'y parvenir. Dans tout ça, seul Xavi semble encore pleinement compter sur De Jong, qui aura son mot à dire dans cet effectif s'il venait à rester. Dimanche, il a même disputé 45 minutes de haut niveau au Trophée Gamper face aux Pumas, marquant notamment le dernier but de ses couleurs (victoire 6-0).

En attendant, Barcelone, étranglé par le fair-play financier mis en place par la Liga, n'a toujours pas enregistré ses nouvelles recrues. Or, le temps presse, puisque la saison démarre samedi soir face au Rayo Vallecano...

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be