"Se Queda". Ce vendredi, Lionel Messi a mis fin aux rumeurs. Oui, il va honorer la fin de son contrat et devrait partir libre comme l'air pour un autre club l'an prochain. Si cette décision doit ravir les supporters du club, les avis sont mitigés au sein du vestiaire. C'est du moins ce qu'avance El Pais. Selon le journal, l'Argentin serait même de plus en plus isolé dans le groupe blaugrana.

Tout d'abord, ses deux grands amis du vestiaire sont poussés vers la sortie. En effet, Arturo Vidal et Luis Suarez devraient plier bagage selon la presse ibérique. Pour le journal, Messi a toujours eu droit à des privilèges au sein du vestiaire. Selon les mauvaises langues, c'est même lui qui faisait les compositions de l'équipe. A ce propos, Ivan Rakitic, qui est retourné à Séville contre 1,5 million cet été, a eu une phrase lourde de sens lors de sa présentation à propos de sa relation avec son ancien coéquipier. "Je ne peux pas dire que nous étions les meilleurs amis, mais il m'a toujours bien traité. Je ne sais pas si Vidal a joué plus parce qu'il était un ami de Messi."

Pour El Pais, un proche du club blaugrana s'est épanché à propos de cette guerre ouverte entre le sextuple Ballon d'Or et le Barça. "Il y a un détail qui n'est pas mineur. Dans tout ce conflit, il n'y a eu aucune approbation publique d'aucun de ses collègues". Le média avance également que les problèmes ont commencé lorsque plusieurs joueurs se sont ouvertement plaints des privilèges de la Pulga. Josep Maria Bartomeu a même tenu une réunion où il s'est senti soutenu par différents cadres comme Sergi Roberto, Sergio Busquets, Gerard Piqué, mais où la star argentine n'était pas conviée, à propos de ce que l'on appelle désormais 'l'affaire Messi'.

Toujours pour El Pais, la saison risque d'être longue du côté barcelonais. "Sans allié en dehors du terrain, Messi observera comment le nouveau Barça évolue" explique le journal. Obligé de rester sans le vouloir, Lionel Messi devra trouver des nouvelles ressources mentales pour revenir à son meilleur niveau et permettre au Barça de retrouver les sommets. Un pari qui est loin d'être gagné.