Une vaste partie de chaises musicales vient de débuter en Bundesliga autour des défenseurs centraux.

Le départ de Dayot Upamecano au Bayern Munich pour environ 43 millions d’euros a enclenché le mouvement.

Pour succéder au Français, le RB Leipzig entend débaucher l’un de ses compatriotes : Maxence Lacroix. Ce pur produit du centre de formation de Sochaux (21 ans) s’est imposé cette saison comme l’une des révélations de la saison en Bundesliga en étant l’un des maillons forts de Wolfsbourg qui a fixé ses exigences avec un prix affiché à 20 millions d’euros. Et pour lui succéder, les dirigeants des Loups ciblent Sebastiaan Bornauw.

Dans une équipe de Cologne qui a vécu une saison très délicate, l’ancien Anderlechtois a été l’un des rares à dépasser de la ligne de flottaison, inscrivant notamment un but déterminant contre Schalke qui a permis aux siens de s’imposer lors de la dernière journée pour arracher une place en barrages où le 1.FCK s’est finalement sauvé devant Kiel.

Selon Die Express, Wolfsbourg, qui disputera la saison prochaine la Ligue des champions, a fait une première offre estimée à 8 millions d’euros. "Mais cette offre n’a pas répondu à nos attentes. Sebastiaan a un potentiel fantastique et une grande valeur sportive", a indiqué le vice-président Eckhard Sauren. "Il ne peut que progresser."

Néo-international (deux sélections), jeune (22 ans) mais possédant déjà un vécu certain avec 52 matchs de Bundesliga, le natif de Wemmel, sous contrat jusqu’en juin 2024, est valorisé autour de 15 millions d’euros par sa direction qui entend bien réaliser une belle plus-value sur un élément acheté 8 millions d’euros à Anderlecht alors que les pertes liées au Covid sont estimées à 60 millions par Cologne. Et les intérêts d’autres clubs pourraient contribuer à faire monter les enchères.