Le Français est parti à Malines pour 400.000 €. Avec cet argent, son successeur devrait arriver rapidement.

Le mercato est parti en fanfare du côté de Charleroi. Après l’arrivée dans le staff de Samba Diawara (ex-Union), qui devient le T3 de Felice Mazzù, le Sporting travaille en parallèle sur plusieurs dossiers. La DH fait le point.

Tainmont est transféré à Malines. Désireux de quitter Charleroi depuis plusieurs mois, Clément Tainmont (31 ans) a enfin trouvé chaussure à son pied. Le médian français, qui était au Sporting depuis quatre ans, rejoint le FC Malines pour 2,5 ans. Ses récentes prestations, après une longue période sans jouer, ont convaincu le Kavé, qui joue le maintien et qui était déjà intéressé l’été dernier, de débourser 400.000 € pour un joueur qui ne comptait plus que six mois de contrat. Une belle opération financière pour le Sporting.

Son remplaçant arrive. Charleroi n’aurait pas vendu Tainmont sans avoir la certitude de le remplacer dans la foulée par un joueur de qualité au moins égale. Ainsi, un médian gauche est attendu au Mambourg dans les prochains jours. Avec un profil… à la Tainmont (bon centreur, venu de France…) mais avec quelques années de moins. Il viendra concurrencer Amara Baby sur le flanc gauche. La direction espère finaliser le transfert avant le stage (départ à Murcie ce samedi) mais le transfert n’est pas gratuit et le club doit encore négocier.

Plusieurs offres ont été refusées. Charleroi est deuxième et n’a pas l’intention de se faire piller en janvier. Le club reçoit quasiment quotidiennement des offres pour ses meilleurs joueurs. On sait que l’Atalanta s’intéresse à Lukebakio ou que Bordeaux et Nancy ont ciblé Nurio. Mais pour l’instant, le départ d’un titulaire n’est pas à l’ordre du jour.

Milicevic ne reviendra pas. Nombreux sont les supporters zébrés qui espèrent un retour de Danijel Milicevic au Mambourg. Mais aucun contact entre la direction zébrée et le médian gantois, en manque de temps de jeu chez les Buffalos n’a eu lieu en vue d’un transfert.

L’autre priorité : un back droit. On sait que le Sporting recherche activement un back droit pour suppléer Stergos Marinos. Car en cas de blessure du Grec, Zajkov et Hendrickx sont les deux solutions privilégiées. Mais aucune n’est idéale et le club souhaite enrôler un arrière droit de formation. Pour le reste, les éventuelles arrivées seront influencées par les départs. Si Enes Saglik et David Pollet s’en vont, ce qui n’est pas certain du tout, le Sporting lorgnera sur un nouvel attaquant, de préférence polyvalent.