Mercato L’arrivée de John Stones va accélérer les choses.

Manchester United a le joueur le plus cher de l’histoire, Manchester City se contentera du défenseur le plus cher de l’histoire.

En débauchant John Stones pour 55,6 millions d’euros à Everton, City a confirmé une tendance initiée ces dernières années avec Eliaquim Mangala et Nicolas Otamendi qui veut que le club anglais a la fâcheuse tendance de surpayer ces défenseurs.

International à 20 ans, Stones (10 sélections) n’a pas joué la moindre minute à l’Euro et illustre à sa manière la frénésie qui s’est emparée du marché.

Guardiola, en tout cas, avait fait de lui une priorité alors que les noms d’Aymeric Laporte (Athletic Bilbao) et Leonardo Bonucci (Juventus) avaient aussi circulé.

L’arrivée de Stones qu’un certain José Mourinho voulait absolument l’an passé à Chelsea a été officialisée par… l’Uefa.

L’instance a publié dans la nuit de lundi à mardi la liste des joueurs transmis par les clubs pour les barrages des Coupes d’Europe. Et le nom de John Stones figurait à la surprise générale dans l’effectif de Manchester City qui a ensuite communiqué sur l’arrivée de l’Anglais.

Toujours en phase de reprise, Vincent Kompany ne pourra pas affronter le Steaua Bucarest les 16 et 24 août prochains. Pas plus qu’Eliaquim Mangala dont l’avenir ne semble plus s’écrire à City. Et celui de Jason Denayer ?

Le défenseur figure sur la fameuse liste mais son entourage a été surpris par l’arrivée de Stones. Alors que Denayer avait été rassuré par le discours tenu par la direction au printemps qui lui répétait qu’elle comptait sur lui, les différents événements de ces derniers jours ne vont pas dans ce sens.

Le défenseur, qui a repris le 21 juillet avec le groupe lors de la tournée en Asie, n’a joué qu’une mi-temps en préparation face à Dortmund le 28 juillet dernier restant sur le banc contre Arsenal le week-end dernier dans un secteur de jeu où Pep Guardiola a multiplié les expérimentations. Le Catalan a notamment aligné Aleksandar Kolarov, Fernando, réfléchissant à en faire de même avec Gael Clichy et Bacary Sagna alors que le jeune Tosin Adarabioyo a marqué des points. L’arrivée de Stones a confirmé l’impression née ces derniers jours, celle que les paroles de la direction de City ne trouvent pas de prolongement dans ses actes.

L’entourage de Denayer va rencontrer dans les prochaines heures les dirigeants anglais pour leur faire part des envies de départ du défenseur. Reste à en définir les modalités (transfert ou prêt) ainsi que la destination.

Deux pistes se dégagent : Galatasaray où Denayer a laissé d’excellents souvenirs et qui cherche encore un défenseur central ou l’Angleterre où plusieurs clubs le suivent avec attention.