Mercato Le Diable a signé 4 ans au FC Porto. Montant estimé: 6 millions.

L’Angleterre lui faisait les yeux doux cet hiver, mais l’été venu, Laurent Depoître a choisi le Portugal et le FC Porto.

Cinq ans après Steven Defour, l’attaquant a signé ce lundi avec le club 27 fois champion du Portugal. Depoître a lié pour 4 ans son destin aux Dragons qui ont déboursé pour lui une somme qui n’a pas encore filtré mais qui est estimée à environ 6 millions d’euros, soit un joli montant pour un joueur à qui il ne restait qu’un an de contrat.

Il faut espérer désormais pour le Diable qu’il laisse dans l’histoire des Dragons une empreinte plus prononcée que le capitaine d’Anderlecht. Depoître en a tout cas l’ambition et les moyens.

"C’est un grand défi pour moi de signer ici", a-t-il reconnu sur le site de son nouvel employeur. "Porto est un club mythique qui a une grande histoire et des supporters fantastiques. Le Stade du Dragon est magnifique et ce sera fantastique de marquer ici. Je suis très content d’être ici."

Son arrivée s’est accélérée dans la nuit de dimanche à lundi. Aussitôt après avoir salué les supporters gantois après un ultime succès en forme de symbole face à Genk où son successeur désigné Jérémy Perbet a inscrit le but victorieux, Depoître a filé à Porto dans un jet privé spécialement affrété pour l’occasion.

La formation portugaise entendait officialiser son arrivée dès ce lundi afin de pouvoir entrer son nom sur la liste de joueurs envoyée à l’UEFA pour les barrages de la Ligue des Champions et le choc qui s’annonce le 17 août face à l’AS Rome, cinq jours après un déplacement à Rio Ave en ouverture du championnat. Un match qui pourrait marquer les débuts du Diable qui débarque dans un géant en reconstruction.

Loué pour sa stabilité, le FC Porto a perdu de sa superbe et n’a plus été champion depuis trois ans, une éternité pour la formation. Le club a aussi usé deux entraîneurs la saison dernière, l’Espagnol Julen Lopetegui cédant sa place en janvier à Jose Pereiro qui a lui été remplacé par Nuno Espirito Santo en juin.

L’ancien gardien du club (2002-04 et 2007-10), libre depuis son départ de Valence en novembre dernier, s’est vu confier comme mission la reconstruction d’une formation.

"C’est le début d’une nouvelle ère", répète-t-on dans l’entourage du club.

Une ère où Laurent Depoître débarque sans trop de pression et où il va devoir trouver sa place dans un effectif encore en phase d’ajustement et dont les contours seront déterminés par une participation ou non à la Ligue des Champions.

Une compétition que les deux stars de l’effectif, Yacine Brahimi et Vincent Aboubakar veulent disputer, mais ailleurs. Vu les difficultés financières qu’ils rencontrent, les dirigeants portugais sont ouverts à un transfert des deux attaquants parce qu’ils n’ont plus vraiment la tête au club mais aussi parce qu’ils sont susceptibles de leur rapporter gros.

Le départ du Camerounais viendrait d’ailleurs améliorer les perspectives de Depoître. S’il a aligné le jeune André Silva avec réussite dans l’axe, Nuno souhaitait l’arrivée d’un deuxième attaquant complémentaire avec le Portugais très véloce pour pouvoir évoluer à une ou deux pointes. Il a été entendu.