Partira, partira pas ? La saga Fellaini continue d'évoluer dans l'ombre du feuilleton Gareth Bale. Le Diable rouge est convoité par Arsenal et Manchester United depuis de nombreuses semaines. Son contrat stipulait qu'en cas d'offre d'au moins 27 millions d'euros formulée avant le 31 juillet, le Belge pourrait quitter Goodison Park. Or, deux semaines après l'expiration de cette clause de départ, les rumeurs autour d'un transfert du Toffee circulent toujours. Un peu trop au goût de Roberto Martinez, le nouveau coach d'Everton depuis le départ de David Moyes pour... United.

"Marouane avait une clause très claire, mais elle s'est clôturée fin juillet"
, a déclaré l'entraîneur espagnol, comme pour doucher les espoirs de ses adversaires dans la course à Fellli. "Tout le monde était un peu dans l'expectative. Maintenant, on se concentre sur le recrutement."  Si en théorie tout est clair, ni Arsène Wenger, ni Moyes ne veulent lâcher le joueur de 25 ans avant la fin du mercato. " Tout cela ne m'inquiète pas. Je m'occupe de mon équipe et tous ces bruits sont normaux jusqu'au 31 août. Maintenant, la saison débute et cela ne nous affecte aucunement", rassure-t-il.

Pour la première journée de Premier League, Everton se déplacera à Norwich. L'an dernier, les rivaux de Liverpool ont terminé la saison à la 6e place, juste derrière le peloton européen.