Mercato Il s’est montré deux fois décisif pour le Dinamo, qui ne veut pas le perdre.

Dieumerci Mbokani (31 ans) n’est pas encore mort. Quelques semaines après avoir été renvoyé par l’Olympiacos parce qu’il n’a pas passé ses tests médicaux, il s’est montré décisif pour son employeur, le Dinamo Kiev.

Samedi, il a marqué le 0-1 dans le match au sommet au Shaktar Donetsk. Mercredi, il a inscrit le 2-0 en préliminaires de la Ligue des Champions contre les Young Boys (score final : 3-1).

"Je ne suis pas encore à 100 %, mais je me sens de mieux en mieux", dit Mbokani. "Le nouveau coach croit en moi."

Le Dinamo Kiev songe même à une prolongation de contrat pour Mbokani, qui n’a plus qu’un an de contrat et qui serait donc gratuit en juin. "Je ne suis pas contre un nouveau contrat, si la proposition est intéressante", dit le Congolais. "Il y a aussi de l’intérêt de Turquie et même d’Angleterre."