Il n'est ni blessé, ni suspendu. Mais le Français paie sa situation contractuelle, toujours floue. Alors que le Barça lui a fait une offre de prolongation depuis des mois, le joueur n'y a toujours pas donné suite. Son contrat se terminant en juin, il est désormais libre de négocier où il l'entend. Une situation devenue de plus en plus intenable.

Mercredi, Xavi avait déjà prévenu. "Soit il prolonge, soit il faudra trouver une solution". Le club catalan menaçait de laisser l'ancien Rennais en tribune. Ce sera désormais le cas, sauf retournement de situation puisque Dembélé ne figure pas dans le groupe pour affronter l'Athletic Bilbao jeudi soir. "Il nous semble évident que le joueur ne veut pas continuer à Barcelone et s'impliquer dans le futur projet du Barça. Dans ces conditions, nous lui avons donc dit à lui et à ses agents qu'il devait partir immédiatement", a expliqué Mateu Alemany, le directeur du football du Barça, dans une vidéo publiée par le club. "Nous voulons des joueurs impliqués et nous lui avons dit qu'il devait quitter le club au plus vite."

La décision du Barça semble irréversible. "Il a eu plusieurs offres de prolongation, toutes refusées par ses agents. Cela fait sept mois qu'on discute. Aujourd'hui, nous sommes le 20 janvier. Cela paraît clair qu'il ne souhaite pas continuer."

Barcelone espère maintenant trouver une solution pour son joueur avant le 31 janvier et la fin du mercato.