Mercato

Les clubs des cinq grands championnats européens (Angleterre, Allemagne, Espagne, Italie et France) ont dépensé 570 millions d'euros en transferts durant le dernier mercato d'hiver, a annoncé jeudi la fédération internationale de football (FIFA).

Ils représentent 59,1% du montant global des transferts réalisés entre le 1er et le 31 janvier et qui a atteint 967 millions d'euros, précise la FIFA qui enregistre tous les transferts via sa base Transfer matching system (TMS).

Par rapport à la même période de l'an passé, le volume a augmenté de 6,4%.

L'Angleterre est le pays qui a le plus dépensé durant ce mercato d'hiver, avec une enveloppe de 157,915 millions d'euros. Ce montant a cependant diminué de 65% par rapport au mercato d'hiver 2018 qui constituait un record.

L'Italie pointe à la 2e place (128,128 millions + 459%), devant l'Allemagne (99,676 millions + 56,7%), l'Espagne (99,216 millions ) et la France (84,503 millions + 104,6%).

A noter que le transfert le plus cher, de l'Américain du Borussia Dortmund Christian Pulisic, cédé à Chelsea pour 64 millions, ne verra toutefois le joueur rejoindre son nouveau club qu'en été.

Au total, 162 des 211 fédérations membres de la FIFA avaient leur marché des transferts ouvert durant le mois de janvier.

Mais le rapport publié jeudi par la FIFA se limite au "Big 5e.