La direction limbourgeoise ne veut pas se séparer de son aillier de 27 ans.

Solide leader de la compétition, le Racing Genk voit les clubs étranger se bousculer à son portillon pour ses joueurs. Ces derniers jours, le quotidien des Limbourgeois a été rythmé par le possible transfert d’Alejandro Pozuelo à Al Alhi qui, l’été dernier, avait tenté de recruter Gojko Cimirot.

La direction limbourgeoise ne peut s’opposer à ce transfert étant donné qu’Al Alhi a déposé, sur la table, les 8M € de la clause libératoire du médian espagnol.

C’est donc à Pozuelo de se décider. En Arabie saoudite, le médian offensif peut parapher un contrat de deux ans et demi à raison de 3M € net par an. La direction d’Al Alhi aurait donné deux jours à Pozuelo pour se décider.

Genk doit également faire face au forcing en provenance de Turquie pour Dieumerci Ndongala.

Si le Besiktas et le Galatasaray ont d’abord marqué leur intérêt, le plus concret émane bien du Fenerbahce qui est bien décidé à recruter le Congolais de 27 ans.

De sources turques, les dirigeants genkois s’opposent fermement à un départ de celui qui a pourtant rendu de fiers services au club en plantant dix buts et adressant neuf assists en un an (48 matchs) refusant même de donner un prix au Fenerbahce.