Comment dit-on "panic buy" en catalan ?

Luis Suarez blessé, le FC Barcelone s'est mis à la recherche d'un nouvel attaquant pour cette deuxième partie de saison. En cette toute fin de mercato, les Blaugranas ont visiblement ouvert toutes les portes pour tenter de le dénicher. Y compris celles menant... à la Chine.

L'Equipe rapporte cette histoire invraisemblable qui a mené le Barça à Cédric Bakambu, ex-attaquant de Villarreal qui évolue à Beijing Guoan. Eric Abidal, directeur sportif du club espagnol, a contacté les agents du joueur pour se renseigner. Rapidement, le club chinois est d'accord de céder Bakambu pour un prêt de six mois avec option d'achat. L'attaquant, lui, ne met pas trop longtemps à se décider. Jeudi matin, tout était réglé entre toutes les parties.

Bakambu prend alors un vol depuis la Chine avec une escale à Hong Kong. Mais en atterrissant, Abidal lui indique par téléphone que le deal est tombé à l'eau à la toute dernière minute. Motif: le Barça a finalement changé d'avis. Bakambu n'a d'autre choix que de faire demi-tour pour la Chine...

Après coup, l'attaquant congolais s'en est même amusé sur les réseaux sociaux. Il a interpellé le célèbre site Transfermarkt pour qu'il change sa biographie en ajoutant la mention "presque à Barcelone"....

 

Si cette histoire prête à sourire, elle est aussi révélatrice des problèmes en interne au sein du club de Lionel Messi... Aux dernières nouvelles, aucun attaquant ne devrait finalement s'engager au Camp Nou, le club visant Lautaro Martinez (Inter Milan) en juin.