L'attaquant croate de la Fiorentina Nikola Kalinic a annoncé vendredi qu'il refusait une offre de transfert venue de Chine et qu'il poursuivait sa carrière à Florence.

"La Fiorentina apprend avec beaucoup de plaisir les déclarations faites par Nikola Kalinic à la presse croate et son intention de rester à Florence pour poursuivre sa carrière sous le maillot violet", écrit la Fiorentina dans un communiqué.

Les médias sportifs italiens avaient auparavant rapporté une interview du joueur au site croate Sportske.hr, dans laquelle il confirmait ce choix.

"Je reste à la Fiorentina, c'est ma décision. Je ne sais pas combien Tianjin a proposé à mon club. J'ai reçu une offre et j'ai décidé de rester. C'est mon choix définitif", a déclaré le joueur.

Selon les médias italiens, le Tianjin Quanjian aurait proposé près de 40 millions à la "Viola" pour racheter le contrat de Kalinic.

Vendredi, le club florentin, actuellement 9e en Serie A, a assuré ne jamais être "entré en négociations pour la vente de Kalinic"

Arrivé en début de saison dernière en Italie en provenance du club ukrainien de Dnipropetrovsk, Kalinic (29 ans) s'est rapidement affirmé comme l'un des avant-centres les plus talentueux d'Italie. Il a inscrit 25 buts et donné huit passes décisives en 67 matches avec la Fiorentina.

La Chine s'est lancée depuis quelques mois dans une politique de recrutement intense de joueurs et entraîneurs de football, auxquels les clubs proposent des salaires démesurés.