Harbaoui et Bruno ont signé. Si Kara reste, Anderlecht ne fera plus de folies.

Le dernier jour de mercato pourrait être plus calme que les précédents. Tout dépend de Kara Mbodj. Ses chances de quitter Anderlecht se réduisent de plus en plus, vu qu’un certain Alfie Mawson de Burnley est le nouveau défenseur de Swansea. Kara - au Sénégal depuis hier avec son équipe nationale - est pessimiste.

Si Kara reste, Anderlecht ne fera plus de folies. Seul Nicolas Lombaerts devrait signer. Hier, le Sporting n’a presque pas su négocier avec les Russes, qui étaient plus occupés avec les transferts de Witsel et Garay. Mais ce mercredi, ils devraient accepter l’offre d’Anderlecht de 2,5 ou 3 millions. Lombaerts signera pour 2 ans avec une option pour un an supplémentaire. "Si ça ne dure pas un peu depuis longtemps ? On sait que ça peut arriver pendant un mercato" , nous lançait Lombaerts après l’entraînement avec les Diables à Neerpede.

Entre-temps, la piste du Tchèque Brabec était morte, vu que le Sparta Prague et Anderlecht ne trouvaient pas d’accord. L’après-midi, Brabec était signalé à... Genk pour signer son contrat.

Si Kara part quand même, Anderlecht va le remplacer. Une des pistes examinées est celle de Matt Miazga (20 ans, 1,93 m), un international américain d'origine polonaise, récemment acheté par Chelsea. Et avec l’argent de Kara, il pourrait même y avoir un arrière droit qui vient renforcer les rangs.

Hier matin, au centre d’entraînement de Neerpede, on a assisté à un va-et-vient de nouveaux joueurs et d’agents. Le premier était Massimo Bruno, avec une splendide Audi A7 avec plaque allemande. Mass- avec de plus longs cheveux qu’en 2014 - a visiblement pris de la carrure. Son numéro ? Le 10 de son ami Dennis Praet. Vu que les pourparlers avec lui ont débuté plus tôt qu’avec Stanciu, il avait réservé ce numéro mythique. Le Roumain a dû se contenter du 73 (parce que 7+3 = 10).

Le prochain à rentrer était Mogi Bayat, dans sa Porsche rouge décapotable. Mogi est à nouveau l’agent qui fait tout, lors de cette fin de mercato. Aussi bien Bruno que Stefano Okaka et Harbaoui sont ses transferts.

Okaka était d’ailleurs le prochain à rentrer, pour régler les derniers détails de son départ.

"Déposez monsieur devant l’entrée", disaient des stewards au taximan d’Okaka, vu que l’entraînement des Diables allait commencer. Okaka s’énervait, surtout quand il voyait les journalistes : "No, no ! Go !", lançait-il à son chauffeur.

Peu avant midi , après une visite à son Coiffeur Michel à Bruxelles, l’autre gros renfort du Sporting se présentait à la grille.

"Bonjour, Hamdi Harbaoui ici", disait-il à la réceptionniste après avoir appuyé sur la sonnette. Le buteur tunisien de 31 ans est prêté par Udinese, où il en avait marre de ne pas être sélectionné par le coach. "Oui, je suis heureux de revenir en Belgique." Harbaoui portera le numéro 9 de Mati Suarez.

"Si le mercato est si mouvementé, c’est que c’était nécessaire", lâchait Roger Vanden Stock aux journalistes qui attendent Roberto Martinez."Et on a encore une journée!"

Le suspense reste donc de mise.