Denis Odoi peut parler avec les Rouches, le club lui donne son bon de sortie


LIÈGE Cité avec insistance du côté du Parc Astrid, le nom du Trudonnaire Denis Odoi circule également à Sclessin. En effet, le Standard suit de très près les prestations du meilleur joueur de Saint-Trond. Ce dernier avait failli atterrir à Sclessin l’été dernier. Serait-ce partie remise ?

Peut-être puisque le président Duchâtelet a donné la permission au Standard de négocier avec son joueur. “Il est vrai que nous avons un accord avec le Standard. Ainsi, Denis peut parler avec les Rouches, nous lui donnons son bon de sortie”, précisait le président de Saint-Trond.

À l’inverse, ce dernier dément tout accord avec le Sporting d’Anderlecht.

“Il n’y a pas d’accord avec les Bruxellois. Ils ne peuvent donc pas parler avec le joueur. Si c’est le cas, ils ont outrepassé le règlement de l’Uefa qui dit que pour parler avec un joueur, il faut, au préalable, avoir un accord avec son employeur actuel.”

Ainsi, une proposition a été faite à Denis Odoi. Cependant, il semblerait que le joueur ne soit pas forcément satisfait de cette dernière. Notons aussi qu’en plus du Standard et d’Anderlecht, le club de Lokeren est fortement intéressé par la venue d’Odoi à Daknam.

Par ailleurs, rayon départ, il est une nouvelle fois question d’un intérêt de Liverpool pour Defour. Selon le site goal.com, le club anglais de Milan Jovanovic serait prêt à faire une proposition de 11,3 millions d’euros pour s’attacher les services du capitaine des Rouches.

K. S.

© La Dernière Heure 2011