Le Diable, passeur décisif et ses partenaires ont gagné à Bucarest (1-3)


BRUXELLES Alors que Moussa Dembélé n’a pas fait le voyage avec Fulham victorieux à Odense (0-2) et que Nacer Chadli, qui vient tout juste de reprendre l’entraînement, ne faisait pas non plus partie du groupe à Twente qui s’est bien amusé face au Wisla Cracovie, lequel avait ouvert le score par un certain Dudu Biton (4-1), Dries Mertens et Thibaut Courtois étaient sur le pont hier soir.

Rapid Bucarest – PSV : Mertens passeur décisif


Phénomène suffisamment rare pour être signalé, Dries Mertens n’a pas marqué hier soir. Mais il n’en a pas oublié pour se montrer décisif. Averti pour simulation (79e), le Diable a été victime d’un traitement de faveur de la part de la défense roumaine qui ne l’a pas lâché d’une semelle, n’hésitant pas à lui chatouiller les chevilles quand le besoin s’en est fait ressentir. Mais il s’est tout de même fendu d’une passe décisive pour Matavz (90e+2) dans une partie où le PSV a fait preuve de caractère pour s’imposer.

Menés après une tête sur un corner d’Alexa étant à l’affût (28e), les Néerlandais ont renversé la vapeur grâce à deux têtes signées Bouma (43e) et Toivonen (88e) avant donc, ce dernier but de Matavz. À noter que Timothy Derijck est resté sur le banc.

Rennes – Atletico Madrid : Courtois solide

Cinq jours après avoir encaissé cinq buts au Camp Nou, Thibaut Courtois et ses partenaires ont souffert à Rennes. Très vigilant sur des frappes de Kembo (28e) ou de Doumbia (36e), le Diable a sorti le grand jeu devant Dalmat (52e). Mais il n’a ensuite rien pu faire sur une nouvelle frappe lointaine, œuvre cette fois de Montano, le tir du Colombien prenant une trajectoire imparable après avoir heurté la hanche d’un défenseur espagnol (56e).

Ce but a eu le don de sortir de leur torpeur les Colchoneros qui ont procédé par à coups, égalisant par Juanfruan (87e), Courtois se chargeant de préserver ce point presque inespéré en bloquant une ultime frappe de Pitroipa (90e+1).


© La Dernière Heure 2011