De retour en sélection après trois mois de suspension, Lionel Messi a marqué le seul but de la victoire (1-0) de l'Argentine contre le Brésil, privé de Neymar, dans un match amical peu spectaculaire vendredi en Arabie saoudite.

S'il n'a pas pu se mesurer à son ami Neymar, encore blessé, Messi a inscrit son 69e but en sélection, répondant à distance à son rival portugais Cristiano Ronaldo, auteur lui d'un triplé jeudi pour porter son total de buts en sélection à 98.

Et si Messi est encore loin de Ronaldo dans ce petit jeu, c'est peut-être parce qu'il a manqué ces derniers temps plusieurs occasions d'augmenter ce total. Le quintuple Ballon d'Or a en effet été suspendu trois mois pour avoir accusé la confédération sud-américaine, la Conmebol, d'avoir favorisé le Brésil lors de la demi-finale perdue 2-0 en Copa América, remportée par la Seleçao en juillet dernier.

Résultat, on ne l'avait plus avec l'Albiceleste depuis le match pour la 3e place de cette Copa América remporté contre le Chili (2-1).

Titulaire pour les retrouvailles avec les siens contre le Brésil, sur la pelouse inhabituelle du King Saud University Stadium de Ryad, Messi a inscrit en deux temps un penalty repoussé par le gardien brésilien Alisson, ouvrant le score avant le quart d'heure de jeu (14e).

Peu avant, le Brésil a manqué l'occasion de prendre l'avantage, sur un autre penalty, obtenu après une erreur de Juan Foyth et une faute de Leandro Paredes. Une occasion en or vendangée par Gabriel Jésus, qui n'a pas cadré son tir (9e).


Diplomatie sportive saoudienne

Dans un match où les occasions de buts étaient bien plus rares que les fautes (plus de vingt notamment côté argentin), les entrées de Coutinho et Fabinho en deuxième période n'ont pas inversé la tendance à la domination des Ciel et Blanc.

L'Argentine aurait même pu aggraver la marque. Juste avant la mi-temps déjà, Messi a profité d'une erreur brésilienne pour s'échapper dans l'axe, poursuivit par deux défenseurs, mais son tir a trouvé le gardien de Liverpool (45e+1).

A l'heure de jeu, c'est le joueur du FC Séville Lucas Ocampos qui a vu son tir puissant fuir le cadre (59e). Puis coup franc sur coup franc, Messi a eu deux nouvelles occasions (66e, 70e), arrêtées par Alisson, qui comme "la Pulga" figure parmi les 30 nommés pour le Ballon d'Or 2020.

Les Brésiliens ont bien essayé de pousser en fin de match mais trop timidement et trop tardivement. Pour le public saoudien (environ 22.500 personnes), il y aura peut-être plus de spectacle lors des prochains événements sportifs organisés dans le royaume, impulsés par une diplomatie sportive volontariste.

L'Arabie saoudite accueillera notamment un E-Prix de formule électrique (22 novembre), le combat de boxe entre les Lourds britannique Anthony Joshua et américain Andy Ruiz Jr (7 décembre), le rallye Dakar-2020 (5 au 17 janvier) ainsi que la Supercoupe d'Espagne pour les trois prochaines saisons.