L'attaquant serbe n'a pas été impressionné par Anderlecht


SCLESSIN Milan Jovanovic a été au centre des débats, dimanche soir. À deux reprises, l'attaquant serbe du Standard s'est écroulé dans le rectangle suite à un contact avec un Anderlechtois mais l'arbitre, Franck De Bleeckere, n'a pas bronché.

"Je suis désolé mais dans le rectangle, si votre adversaire vous touche sans toucher le ballon, il y a penalty" , commente Milan Jovanovic. "Je n'ai pas revu les images mais ce n'est pas nécessaire car je sais bien ce qui s'est passé. Une fois avec le gardien, une fois avec un défenseur. Il y a deux fois penalty !"

De quoi relancer l'éternel débat sur l'arbitrage défavorable aux Rouches et pro-Mauves ? Le gaucher botte... en touche.

"Ce n'est pas à moi de me prononcer là-dessus. Tout le monde a vu le match, tout le monde a vu ce qui s'est passé dans le rectangle sur ces actions précises. Chacun peut se faire son opinion..."

"Désolé pour moi, mon équipe et ce public magnifique"

Du coup, Milan Jovanovic est déçu de son premier choc contre les Bruxellois.

"Anderlecht ne m'a pas laissé une grosse impression. Ce ne fut pas notre match le plus difficile cette saison. Hassan a joué seul... Je suis déçu car nous méritions les trois points. Nous étions meilleurs que nos adversaires. J'aurais tellement voulu marquer pour offrir un cadeau aux supporters. Quand j'ai raté mon occasion, j'étais désolé pour moi et mon équipe mais aussi pour le public qui a été fantastique."

Une ambiance incomparable cependant avec ce qu'il a connu en Serbie : "Lors de Red Star-Partizan... Dans un stade comble avec 80.000 supporters déchaînés. Il faut le vivre pour se rendre compte de ce que c'est..."



© La Dernière Heure 2006