"Au niveau de l'organisation, le club allemand est le meilleur du monde"


Découvrez tous les invités VIP


Jovanovic: « Je suis juste et je dis ce que je pense »


ANGLEUR L'attaquant du Standard livre les plus beaux souvenirs de sa carrière dans Tribune VIP en attendant un soulier d'or ou un transfert?

Quel est, à ce jour, le match le plus important de votre carrière?
C'est difficile à dire mais le match qui m'a le plus ému était celui où j'ai honoré ma première sélection pour l'équipe nationale de Serbie. C'était contre la Finlande à l'occasion des qualifications pour l'Euro 2008. On peut dire que j'ai bien fêté cela en inscrivant un but! Nous l'avions emporté 0-2.

Quel est l'adversaire qui vous a le plus impressionné sur un terrain?
Sans hésiter Cassano! C'est vrai qu'il n'était pas en toute grande forme contre le Standard mais j'ai pu déceler ses qualités et je peux vous garantir que l'on voit tout de suite que c'est un joueur exceptionnel. C 'est le Top, il a la classe.

Quel est le coéquipier qui vous a le plus impressionnné?
Mes compatriotes Nemanja Vidic de Manchester United et Milos Krasic du CSK Moscou. Le fait que ce dernier soit mon meilleur ami n'a rien avoir dans mon choix. Ils sont très jeunes et ont déjà explosé au niveau international.

Quel est le pire souvenir de votre carrière?
La défaite en finale de Coupe de Belgique avec le Standard contre le Club de Bruges. Ishiaku avait marqué l'unique but de la partie. Je suis ambitieux et je voulais étoffer mon palmarès.

Et le meilleur souvenir?
Le titre évidemment. Cela faisait 25 ans que le club attendait cela, c'était un moment merveilleux. Les supporters méritaient ce titre et c'est aussi le début, je l'espère, d'une belle série...

Quel est le meilleur entraîneur du monde?
Fabio Capello. Il a tout gagné et il réalise déjà de bons résultats avec l'équipe d'Angleterre.

Quand vous étiez jeune, qui était votre idole?
Dragan Stojkovic. C'était un joueur exceptionnel qui aurait réalisé une encore plus grande carrière s'il n'avait pas été aussi souvent blessé. Il était le capitaine de la grande équipe de Yougoslavie. A la fin de sa carrière , au Japon, il a occupé le poste de Président de la Fédération Serbe et ensuite de l'Etoile Rouge de Belgrade. Aujourd'hui, il entraîne son ancien club, le Nagoya Grampus Eight.

Quand vous étiez jeune, quel club vous faisait rêver?
A l'époque, mon père et moi étions supporters du Partizan. Je vouais aussi une grande admiration pour le Bayern de Munich. Ce club est incroyable. Au niveau de l'organisation, c'est certaienement le meilleur au monde. Ce club me fait un peu rêver, c'est vrai.

Quel est le plus beau but que vous ayez inscrit à ce jour?
C'est trop difficile... mais un des buts qui m'a donné le plus de frissons, c'est celui de la victoire contre Anderlecht. J'inscris le deuxième goal dans les derniers instants de la rencontre, c'était magique!

© La Dernière Heure 2009