L'affaire est donc renvoyée devant la première chambre du comité d'appel qui la rejugera sans doute fin de ce mois d'avril

BRUXELLES Le club de football de Geel (D2) n'est provisoirement pas encore en division 3. Jeudi, la commission d'évocation de l'Union Belge a cassé le jugement de la commission de contrôle du 30 novembre 2005 (qui fut confirmé en appel le 1er mars 2006), concernant Verbroeding Geel. Le club campinois avait été reconnu coupable de tentative de corruption lors du tour final de division 2 en mai 2005.

Deux joueurs de Waasland avaient en effet été approché par des gens qui se réclamaient de Geel et qui leur offrait une somme d'argent pour lever le pied contre le Verbroedering. La cassation du jugement est une conséquence d'un vice de procédure (manque de motivation d'un des attendus). L'affaire est donc renvoyée devant la première chambre du comité d'appel qui la rejugera sans doute fin de ce mois d'avril.

Le prononcé pourrait tomber à la mi-mai, à moins que la procédure soit accélérée car Geel pourrait se qualifier pour le tour final (s'il est rétrogradé, il ne pourra y prendre part puisqu'il sera considéré comme descendant en division 3). Vic Keersmaekers, le président de Geel était soulagé à l'issue du prononcé, même s'il est conscient que cela pourrait simplement reculer l'échéance.

"Nous continuerons à nous battre avec nos avocats pour avoir gain de cause devant la première chambre. Nous avons tout prévu et avons bâti trois scénarios pour la saison prochaine: un pour la division 1, un pour la division 2 et l'autre pour la division 3. Nous nous contenterions déjà du deuxième".

Si Geel descend en division 3, il n'y aura pas de descendant direct de division 2 puisque Beringen-Heusden-Zolder, en liquidation fait également la culbute ou disparaît. Le club qui terminerait 16e (actuellement Deinze) serait barragiste et disputerait le tour final de division 3.