Le défenseur italien de Mons pourrait jouer lundi en réserves

MONS Il a effectué le déplacement à Westerlo avec ses partenaires même s'il n'était forcément pas repris et en fin de compte, Roberto Mirri a passé une mauvaise soirée. La prestation des Dragons ne fut pas du même tonneau que les semaines précédentes et la sanction fut immédiate, même s'il y avait la place pour faire mieux.

"Pendant 25 minutes, ce n'était pas le vrai Mons qui était sur le terrain. On a eu la chance de marquer un but assez vite et en deuxième mi-temps, on a vu plus d'envie. On a eu les occasions pour revenir mais c'est toujours notre problème."

En tant que défenseur, il peut aussi en pointer un autre : la gestion des phases arrêtées défensives.

"C'est vrai que ça commence à faire beaucoup de buts pris comme ça mais tu peux les travailler autant que tu veux à l'entraînement, cela ne sera jamais pareil en match. On est concentré sur notre sujet mais le moindre relâchement est coupable. On en profite parfois pour bien respirer parce que le ballon est arrêté mais il faut pourtant conserver toute son attention sur la phase."

De là où il était, l'envie était énor- me d'aider ses partenaires mais il devra encore patienter un peu. Sa suspension de trois matches est terminée mais il a ramené du stage d'Es- pagne une petite déchirure à la cuisse.

"Je ne suis pas encore à 100 %. J'ai repris les entraînements avec le groupe la semaine passée mais je ne me sens pas encore prêt à revenir. Je savais que je ne devais pas aller trop vite et il y a une différence entre courir et frapper dans le ballon."

Il passera une échographie de contrôle ce mercredi et de cela dépendra la suite de son programme.

"Si elle ne révèle rien de mauvais, il n'est pas impossible que je joue avec la réserve lundi prochain. Cela me fait encore quelques jours et c'est toujours bon de passer par là avant de retourner en équipe première. Même si je ne dois pas jouer les nonante minutes."

Trop court donc pour la venue des Blauw en Zwart au Tondreau vendredi soir. Un match où les Montois auront clairement la pression de faire un résultat, un peu comme ils l'avaient fait à l'aller.

"Mais on doit oublier cette rencontre. Le Club Bruges n'était pas dans une bonne passe et nous vivions dans l'enthousiasme du début de saison. C'est une tout autre rencontre qui s'annonce."



© La Dernière Heure 2007