Il était 10h23 quand Aleksandar Mitrovic a posé le pied sur le sol belge hier à Zaventem. Pour de bon. Après la signature de son contrat et sa présentation officielle il y a deux semaines, l’attaquant serbe a clôturé son ultime pige au Partizan Belgrade jeudi soir par une défaite (3-0) en Europa League contre les Suisses du FC Thoune.

C’est donc avec trois buts dans les valises et un joli hématome sur la cheville que Mitrovic a débarqué en compagnie de son agent, Nenad Jestrovic. "Un mec m’a mis un coup de crampons au milieu du terrain", explique-t-il. "Cela fait mal mais ce n’est rien de grave. Je serai prêt pour jouer ce dimanche."

Avant de s’envoler vers Bruxelles via Zürich, Aleksandar Mitrovic a fait ses adieux au Partizan. "On n’a pas vraiment pu faire la fête", grimace-t-il. "La défaite et l’élimination ont fait mal à tout le monde. Mes ex-équipiers m’ont quand même souhaité bonne chance. C’était ma famille mais cela fait partie du football de quitter des amis."

Contre Thoune, le néo-Anderlechtois s’est mis en évidence. Il a même inscrit un magnifique but annulé "pour un hors-jeu imaginaire", selon Nenad Jestrovic, présent au match en Suisse. "Il est en grande forme."

Il devra cependant se montrer patient. "J’ai vu que Suarez avait marqué trois buts le week-end passé", reprend Mitrovic. "J’étais très content pour lui. Je ne le vois pas comme mon concurrent en pointe mais comme un équipier très talentueux. Je me réjouis de faire sa connaissance, comme celle de tous mes nouveaux partenaires."

Dimanche à Waregem, l’attaquant sera tout de même bien là. D’abord sur le banc mais il espère monter au jeu. "J’ai très envie de découvrir cette équipe et les terrains du championnat belge. Je veux entamer ce nouveau chapitre de la meilleure des manières : trois points et un but pour moi (rires)."

Après cette prise de contact avec le football belge, Aleksandar Mitrovic reprendra déjà la direction de Belgrade pour le derby explosif entre la Serbie et la Croatie vendredi prochain au Marakana. "J’espère avoir quand même l’occasion de visiter quelques maisons avant de repartir. En attendant, je vais vivre seul à l’hôtel. Mes parents arriveront plus tard."

Tout devrait être en ordre dans la nouvelle de vie de Mitrovic avant la mi-septembre et un rendez-vous qui fait déjà rêver l’homme à la crête tachetée : la Ligue des Champions. "J’étais à l’hôtel avec mes anciens équipiers du Partizan pendant le tirage au sort", explique-t-il. "J’ai évidemment suivi ça avec attention et j’étais plutôt content au bout du compte. On a une chance de se qualifier même si je respecte énormément nos adversaires. Paris est très costaud et je connais bien Benfica car plusieurs Serbes y jouent. On s’est d’ailleurs déjà un peu chambré avec Lazar Markovic. Je ferai tout pour gagner ce duel." Nenad Jestrovic intervient : "Hey gamin, moi j’ai déjà battu Benfica avec Anderlecht et j’avais marqué (NdlR : 3-0 au Parc Astrid en août 2004)."