Après 4 journées de Pro League, le Standard se révèle être un candidat au titre consistant.  Selon Mogi Bayat, cela s'explique par le fait que le président Duchâtelet "a mis les moyens. Ce qui n'est pas son genre", glisse l'agent de joueur dans les colonnes de L'Avenir

Il prolonge même son tacle en précisant que l'homme à la tête des Rouches "a lâché des millions uniquement pour soigner son ego. Il a cédé sous la pression populaire, sous la contestation."

Lorsqu'il manageait les Zèbres à l'époque, Bayat avait du également se frotter au lobby des supporters, mais "les deux situations ne sont pas comparables", clame-t-il à nos confrères. Car "c'est une question d'argent..."