Bastien Chantry a inscrit le plus beau but de sa jeune carrière

MOUSCRON Un long débordement, un crochet du pied droit suivi par une frappe instantanée du gauche et un ballon qui file dans la lucarne. Voilà comment le jeune Hurlu a permis aux Mouscronnois de mener 2-0 face au Club Bruges.

"C'est mon premier grand chef-d'oeuvre en division 1. Je l'attendais depuis tellement longtemps. Je ne me suis posé aucune question et le ballon est entré dans le but. J'étais vraiment heureux mais je ne savais pas vraiment comment manifester mon bonheur. Ce but est encore plus beau que ma toute première réalisation face à Malines."

Au-delà du fait d'avoir marqué, le défenseur mouscronnois a prouvé par son geste qu'il ne nourrissait aucun complexe et qu'il croyait enfin en ses capacités.

"Depuis peu, j'ai en effet davantage de confiance. J'ai pris conscience de mes possibilités. Quand on est capable de placer une frappe de cette qualité, c'est forcément qu'on a du talent."

Mis à part sa satisfaction personnelle, le joueur hurlu se réjouissait également pour toute son équipe.

"À force de travail, Mouscron a retrouvé une âme. Depuis l'arrivée d'Enzo Scifo, le groupe a dû se trouver sur le terrain. En peu de temps, le coach a déjà réalisé du bon boulot. Nous avons livré un match plein et nous avons vu des vainqueurs sur la pelouse. Désormais, nous jouons davantage sur nos qualités. Nous sommes plus stricts dans nos positionnements. Défensivement, nous avons fait preuve de solidité. Par ses nombreux kilomètres parcourus, Steve Dugardein fait également un bien fou à l'équipe."

Si pour l'instant, l'heure est à une réjouissance bien légitime, l'Excel a encore du chemin à parcourir. Bastien Chantry comme l'ensemble de ses coéquipiers refuse de tomber dans l'euphorie.

"Nous devons rester les pieds sur terre. Mouscron a mis des bâtons dans les roues de Bruges dans sa course au titre mais la route vers le maintien est encore longue. Nous avons encore besoin de points et il faudra tout donner jusqu'à la fin du championnat. Cette victoire fait néanmoins du bien moralement."



© La Dernière Heure 2008