Le gouvernement brésilien s'est inquiété mercredi d'une possible flambée des prix des chambres d'hôtel en prévision du Mondial-2014 qui se déroulera dans le pays sud-américain.

Un appartement à Rio de Janeiro coûtera en moyenne 460 dollars au cours du Mondial-2014, le double par rapport à Johannesburg et 50% de plus qu'à Berlin, qui ont accueilli les deux dernières éditions de la Coupe du monde.

A Johannesburg, les appartements coûtaient en moyenne 200 dollars et à Berlin 300, comme l'explique l'agence touristique nationale Embratur dans son rapport.

Dans ce même document, l'agence compare les tarifs actuels des hôtels avec ceux annoncés pour le Mondial-2014 sur leurs sites internet ainsi que dans le programme officiel de la Fifa, MATCH Hospitality, qui a réservé une bonne partie du parc hôtelier pour le vendre par packs.

Le prix d'un appartement dans un hôtel de Salvador de Bahia (nord-est) passe par exemple de 75 dollars par nuit au cours du dernier mois de juin à 509 dollars en juillet 2014 (+583%).

Dans les autres villes du Mondial, on constate aussi des augmentations entre 200 et 350%.

Quelque 600.000 touristes sont attendus au Brésil pour le Mondial, 30 fois plus que pour la Coupe des confédérations qui s'est déroulée en juin dernier. Au total, 3 millions de personnes environ assisteront durant un mois aux matches du Mondial dans l'une des 12 villes-hôtes.

Le ministre des Sports Aldo Rebelo a prévenu en juin que le gouvernement brésilien ferait preuve d'une "tolérance zéro" contre les abus des prix des hôtels.