Un haut responsable de la Fifa a publiquement critiqué le fonctionnement du comité de candidature dont ont démissionné plusieurs hauts responsables


LONDRES Le directeur général du comité de candidature de l'Angleterre pour accueillir le Mondial 2018, a affirmé jeudi que la victoire était "encore" possible malgré les luttes intestines et les critiques sur son fonctionnement qui l'empoisonnent depuis son lancement.

"Il faut avancer, parce que nous pouvons mener à bien cette candidature, ce qui est le plus important. On peut encore gagner cette candidature si on s'y met tous ensemble", a déclaré Andy Anson dans un entretien à la chaîne britannique Sky Sports News.

Un haut responsable de la Fifa, Jack Warner, a publiquement critiqué le fonctionnement du comité de candidature dont ont démissionné plusieurs hauts responsables, le dernier en date étant, cette semaine, le représentant de la Premier League, Dave Richards.

"Il y a eu des problèmes, je ne vais pas prétendre que ce qui s'est passé cette semaine ou dans un passé récent, a été positif, mais cela appartient au passé", a insisté Anson.

Quinze villes ont déposé jeudi leur dossier pour accueillir des matches en cas de victoire anglaise: Birmingham, Bristol, Derby, Hull, Leeds, Leicester, Liverpool, Londres, Manchester, Milton Keynes, Newcastle, Nottingham, Plymouth, Sheffield et Sunderland. Certains sont suceptibles de proposer plusieurs stades: Londres bien sûr, mais aussi Manchester, Birmingham ou Liverpool.

L'Angleterre, qui rappelle volontiers avoir codifié le football, n'a plus accueilli le Mondial depuis l'édition de 1966 qu'elle avait remportée.

Les autres candidats connus sont les Etats-Unis, l'Australie, la Belgique et les Pays-Bas (candidature commune), l'Espagne et le Portugal (candidature commune), l'Indonésie, le Japon et la Russie.

© La Dernière Heure 2009