Coupe du monde 2022: le Ghana élimine le Nigéria, le Sénégal s'offre encore l'Egypte, le Maroc brise le rêve congolais, le Cameroun élimine l'Algérie au bout du suspense

Plusieurs équipes doivent encore se qualifier pour la Coupe du monde 2022.

AFP avec rédaction

Le Maroc se qualifie facilement après son succès 4-1 contre la RD Congo

Le Maroc s'est qualifié pour le Mondial-2022 au Qatar (21 novembre-18 décembre) grâce à sa large victoire 4-1 contre la République démocratique du Congo en barrage retour (aller:1-1), mardi à Casablanca.

Azzedine Ounahi, auteur d'un doublé (21e, 54e), Tarik Tissoudali (45+7) et Achraf Hakimi (70e) ont offert à leur pays une sixième participation à un Mondial. Ben Malango a réduit le score pour les Congolais en fin de rencontre (77e).

Le Sénégal refait le coup à l'Egypte

Le Sénégal s'est qualifié pour la phase finale de la Coupe du monde de football 2022. Il a dû recourir à la séance de tirs au but (3-1) pour éliminer l'Egypte. Après 120 minutes, les deux équipes n'étaient pas parvenues à se départager puisque les Pharaons avaient gagné 1-0 la manche aller au Caire et que les Lions de la Teranga se sont imposés sur même score mardi dans leur nouveau stade Abdoulaye-Wade de Diamniadio inauguré le 22 février dernier (50 000 places). Les Lions de la Téranga ne pouvaient espérer un meilleur départ puisque sur un coup franc d'Idrissa Gueye mal repoussé par la défense égyptienne, le ballon a atterri dans les pieds de Boulaye Dia, qui a inscrit son deuxième but en équipe nationale (3e, 1-0). Les Sénégalais ont bien tenté de poursuivre sur la même dynamique, mais ils sont tombés petit à petit dans le faux rythme imposé par des Pharaons, qui se contentaient de défendre. Mohamed El Shenawy, le gardien égyptien, n'a vraiment été alerté que sur un tir puissant des vingt mètres d'Idrissa Gueye (28e).

Après la pause, les Égyptiens se sont plus projetés dans la zone adverse.et Édouard Mendy a été appelé à sortir une frappe dans un angle fermé de l'ex-Anderlechtois Trézéguet (62e). Le gardien sénégalais a encore eu chaud sur un tir puissant de Zizo (68e), que l'on a connu au Lierse de 2013 à 2017. Toutefois, les Égyptiens se sont recroquevillés dans leur camp au fur et à mesure que le temps réglementaire s'écoulait.

La première prolongation a été dominée par les Sénégalais, mais El Shenawy a bien capté une tête d'Ismaïla Sarr (91e) et a repoussé celle d'Abou Cissé (94e). Le gardien égyptien a aussi été heureux de voir qu'Ismaila Sarr n'a pas mis au fond un ballon alors qu'il y avait un espace grand ouvert au premier poteau (95e). Après le changement de camp, le Sénégal s'est installé dans le camp égyptien, mais son jeu restait brouillon et la qualification s'est jouée aux tirs au but. .

Les Sénégalais se sont montrés un peu plus efficaces: après deux ratés de par Kalidou Koulibaly et Saliou Ciss, ils ont marqué les trois suivants avec Sadio Mané comme dernier tireur. Dans l'autre camp, son équipier à Liverpool, Mohammed Salah, avait manqué le sien.

Denis Odoi et le Ghana éliminent le Nigéria

Le Ghana avec Denis Odoi pendant 90 minutes s'est qualifié pour la Coupe du monde 2022 de football au Qatar au détriment du Nigeria grâce à la règle du but marqué à l'extérieur. Après le 0-0 au match aller à Kumasi, les Black Stars ont partagé l'enjeu 1-1 au Stade National d'Abuja, la capitale du Nigeria. Dans l'autre match disputé simultanément, le Sénégal et l'Egypte sont allés aux prolongations puisque les Pharaons s'étaient imposés 1-0 au Caire et que les Lions de la Teranga menaient 1-0 au terme des 90 minutes lors du match retour. Alors qu'ils poussaient les Super Eagles, ont été surpris par une frappe bien placée de Thomas Partey, qui a surpris Francis Uzoho (11e, 0-1). Les Nigérians ont réagi immédiatement et ont enchaîné les actions sans surprendre Joseph Wollacott. Le gardien ghanéen a eu plusieurs fois la main ferme, mais il n'a pas pu contrer le penalty accordé après visionnage des images pour une faute d'Odoi sur Ademola Lookman et transformé par William Troost-Ekong (22e, 1-1). A ce moment-là, le Ghana était virtuellement qualifié en raison de la règle du but à l'extérieur.

La seconde période a également démarré sur un bon rythme. Le Nigeria s'approchait plus souvent du but adverse mais la frappe de Joe Aribo (52e) et la reprise de la tête de l'ex-Brugeois du Club Emmanuel Dennis (55e) n'ont pas fait trembler le gardien adverse. Les Super Eagles ont continué à pousser, mais ils ont buté sur des Black Stars de plus en plus défensifs.

La Tunisie qualifiée pour la Coupe du monde après son nul contre le Mali

La Tunisie s'est qualifiée pour sa sixième Coupe du monde après son match nul contre le Mali (0-0), vendredi à Tunis, confirmant la victoire de l'aller (1-0).

Le but contre son camp signé à l'aller par Moussa Sissako a suffi aux Aigles de Carthage, qui ont déjà disputé les Mondiaux 1978, 1998, 2002, 2006 et 2018.

L'incroyable finish du Cameroun, qualifié devant l'Algérie

Folle prolongation! Un but à la dernière seconde de Karl-Toko Ekambi (120e+4) a envoyé le Cameroun à la Coupe du monde, brisant le rêve de l'Algérie (2-1 a.p.) qui pensait tenir sa place avec un but à la 118e, mardi à Blida.

L'image du sélectionneur Djamel Belmadi en pleurs à genoux sur le terrain illustre cette incroyable fin de match, pendant que les Lions Indomptables bondissaient de joie partout.

En face, la légende Rigobert Song, à son deuxième match comme sélectionneur seulement, rayonnait de bonheur. Il a réussi son coup, renversant la défaite de l'aller à Douala (1-0).

En surgissant dans la surface, Toko-Ekambi, reprenant un centre de Collins Fai dévié par Mickaël Ngadeu, a trompé Raïs Mbholi et honoré le "hemle", la "grinta" à la camerounaise. Les "Lions Indomptables" ne sont jamais battus.

Pourtant le but d'Ahmed Touba (118e), de la tête sur corner, devait signer la fin du rêve camerounais et envoyer l'Algérie au Qatar.

André Onana, le gardien camerounais qui avait tout arrêté jusqu'alors, était fou contre son coéquipier Pierre Koundé qui avait lâché le marquage. Le stade de Blida, chauffé depuis des heures, était en délire.

Cruel pour l'Algérie

La fin est cruelle pour l'Algérie, qui avait encaissé un premier but sur un cafouillage de sa défense, Aissa Mandi faisant tomber son propre gardien, Raïs Mbholi, laissant Eric-Maxim Choupo-Moting marquer dans le but déserté.

Mais les "Verts" ont laissé passer beaucoup d'occasions, de l'énorme raté de Youcef Belaïli (29e) aux buts refusés pour hors-jeu (50e) ou main (98e) à Islam Slimani. Celui de la prolongation a fait exploser tout le stade, qui a fêté le but pendant de longues minutes avant que Gassama ne le refuse, l'attaquant du Sporting Portugal touchant le ballon du bras.

Le Cameroun aussi a raté deux balles de match sur la même action par Towomba et Martin Hongla (68e).

Rigobert Song, critiqué après l'échec de l'aller, a innové en titularisant le méconnu Léandre Tawamba, qui joue en Arabie Saoudite à Al Taawoon, plus titularisé avec les Lions depuis 2018. Pour sa 5e sélection, à 32 ans, il a malmené la défense.

"Choupo", capitaine puisque Vincent Aboubakar, touché au talon, a commencé sur le banc.

Il s'agit de la huitième participation pour les Lions Indomptables, le pays d'Afrique le plus souvent à la Coupe du monde, devant le Nigeria (6 participations), éliminé mardi par le Ghana (0-0/1-1), le Maroc et la Tunisie, qualifiés mardi pour une sixième édition. L'Algérie reste bloquée à quatre Mondiaux, et Belmadi est inconsolable.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be