Eric Cantona charge David Beckham à propos du Qatar: "Un ex-joueur payé pour faire ce genre de choses…"

Cantona n'est pas fan de la Coupe du monde au Qatar.

Rédaction
Eric Cantona charge David Beckham à propos du Qatar: "Un ex-joueur payé pour faire ce genre de choses…"
©BELGA/AFP

Pour beaucoup, la Coupe du monde au Qatar est une aberration. Eric Cantona fait partie de ceux-là. Récemment, le "King" avait fortement critiqué l'organisation du Mondial en expliquant qu'il boycotterait la compétition.

Cette fois, il s'est attaqué à une personnalité mondiale du sport: David Beckham. Le Français lui a reproché d'avoir été l'un des ambassadeurs du pays du Golfe. "Il a commis une grosse erreur", a-t-il expliqué à propos de son ancien coéquipier dans un entretien pour The Athletic.

Cantona fait notamment allusion à la façon dont l'ancien international anglais a fait la promotion du tourisme et de la culture au Qatar. "Jamais je ne l'aurais accepté", a-t-il poursuivi. "Je fais complètement le contraire. En janvier 2022, j'ai commencé à dire ça. J'étais peut-être le premier à le faire, explique-t-il. Un ex-joueur payé pour faire ce genre de choses… Il se peut qu'il ne sache pas ce qui s'est passé là-bas. Ou, s'il le sait, je pense qu'il a mal agi. Je pense qu'il a fait une grosse erreur. Une grosse, grosse erreur."

Dans une vidéo, le mari de Victoria Beckham avait vanté "le mélange entre modernité et tradition" et que le pays représentait "la perfection" pour passer "quelques jours", même en famille. Des bons mots qui ont un prix: 10 millions de livres, soit 11,5 millions d'euros dans la poche de la légende de Manchester United.

Un message de l'Anglais qui avait été fortement critiqué par d'autres qu'Eric Cantona. Sur Twitter, il avait pris un déferlement d'indignation. Notamment de la part de la communauté LGBT, qui est opprimée chez les Qataris. De son côté, l'ONG Amnesty International avait fustigé la campagne: "La renommée mondiale et le statut de Beckham représentent de l'or pour l'image du Qatar, mais il devrait utiliser cette image pour appeler la Fifa et les autorités qataries à remédier aux terribles abus auxquels des dizaines de milliers de travailleurs migrants ont été confrontés lors de la construction des infrastructures pour la Coupe du monde", déclarait Felix Jakens, un des responsables d'Amnesty pour le Royaume-Uni.

Coupe du Monde

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be