Coupe du monde : le Brésil l'emporte facilement contre la Serbie et envoie un message au monde (2-0)

En seconde période, le Brésil a prouvé qu'il était un favori. Une équipe sans point faible qui fait trembler le Qatar tout entier.

Teammates celebrate with Brazil's Richarlison after he scored the first goal during the World Cup group G soccer match between Brazil and Serbia, at the Lusail Stadium in Lusail, Qatar, Thursday, Nov. 24, 2022. (AP Photo/Thanassis Stavrakis)
(AP Photo/Thanassis Stavrakis) ©Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved

Lorsque ce Brésil met la deuxième, il devient vite irrattrapable. La preuve avec une deuxième période de très haute volée. Mais avant le feu d'artifice, il faut bien dire que les Brésiliens ont déçu. Bloqués par des Serbes vaillants qui n'ont rien lâché, les hommes de Tite ont été inoffensifs ou presque. Si ce n'est sur l'une ou l'autre occasion comme sur le corner directement botté par Neymar qui s'est écrasé sur la barre.

Puis, la magie a opéré lors du second acte. Raphinha a d'abord manqué une grosse occasion face au portier sur une erreur de la défense adverse. Puis Alex Sandro a trouvé le poteau d'une frappe aussi soudaine que puissante. Une nouvelle façon d'expliquer que le danger peut venir de partout. Très discret jusque-là, il a finalement fallu que Neymar sorte de sa boîte avec un travail exceptionnel terminé par Richarlison pour ouvrir le score. Un but qui va totalement libérer les Sud-Américains.

Lors de cette première-heure, l'attaquant de Tottenham semblait être le point faible de cette équipe. Puis, le temps s'est arrêté. Le numéro neuf a réalisé un enchaînement digne du Fenomeno. Une retournée en demi-volée superbe à la 73e minute qui sera certainement dans les plus beaux buts du tournoi. Preuve surtout qu'avec cette Selecao, le danger peut venir de partout. Car le score aurait pu être encore plus sévère avec les entrées de Rodrygo notamment.

Seul point noir de la soirée: Neymar est sorti en boitant. À l'heure d'écrire ces lignes, impossible de dire si cela pourrait durer ou non.

Blessure de son numéro 10 ou non, la Selecao est prête. Et elle ne semble pas avoir de point faible. Une chose est certaine: cette machine de guerre fait peur à tout le monde au Qatar.

Revivez notre direct commenté :

Coupe du Monde

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be