”Peine à voir”, “Prestation médiocre”, “Une bouillie de football” : la presse française descend en flèche les Bleus après la défaite face à la Tunisie

La nouvelle composition de Didier Deschamps n’a pas convaincu.

Tunisia's forward #09 Issam Jebali fights for the ball with France's defender #03 Axel Disasi during the Qatar 2022 World Cup Group D football match between Tunisia and France at the Education City Stadium in Al-Rayyan, west of Doha on November 30, 2022. (Photo by Anne-Christine POUJOULAT / AFP)
Tunisia's forward #09 Issam Jebali fights for the ball with France's defender #03 Axel Disasi during the Qatar 2022 World Cup Group D football match between Tunisia and France at the Education City Stadium in Al-Rayyan, west of Doha on November 30, 2022. (Photo by Anne-Christine POUJOULAT / AFP) ©AFP or licensors

La France s’est inclinée ce mercredi contre la Tunisie pour le troisième match de la phase de groupes (0-1). Une surprise pour le pays tenant du titre, qui avait remporté la dernière Coupe du monde en 2018. Malgré tout, les Bleus peuvent se rassurer puisqu’ils terminent en tête de leur groupe et assurent ainsi leur place en 8e de finale, tandis que les Tunisiens, malgré leurs efforts, sont éliminés.

C’est la première victoire de la Tunisie contre la France et cela les Bleus ne risquent pas de l’oublier de sitôt. Pour beaucoup, cette défaite est due au fait que l’équipe a été largement remaniée. “Mauvais plan B”, voilà comment titre L’Equipe son compte rendu du match. De fait, suite à plusieurs blessures l’équipe des Bleus était composée majoritairement de remplaçants, avec neuf changements dans l’équipe. Ainsi, Mbappé et Griezmann ne sont entrés qu’en fin de match et ont tout tenté pour renverser le rapport de force mais en vain. Si Griezmann a marqué, son but a finalement été annulé pour un hors-jeu que l’Equipe juge “plutôt contestable”. “De leurs côtés, Youssouf Fofana et Mattéo Guendouzi étaient complètement dépassés au milieu de terrain et ont eu beaucoup de mal à exister face à la Tunisie”, poursuit le quotidien.

Un rappel à l’ordre

Même point de vue du côté de nos confrères du Parisien. “Il a manqué de beaucoup de choses pour cette équipe largement remaniée”, commencent nos confrères, affirmant d’emblée que ce match n’a pas servi à grand-chose. “C’était pour du beurre et ce n’était même pas du demi-sel. Ce Tunisie-France n’a eu aucun goût, n’a rien indiqué de neuf sous le soleil de Doha”. Le Parisien n’est pas tendre avec cette équipe de remplaçants, affirmant que la construction française est restée un mirage et que les joueurs se sont contentés de s’adonner à une partie de cache-cache. “Ils vont pouvoir redevenir ce qu’ils font de mieux globalement et ce dont on se doutait : rester remplaçants. Pendant ce temps, les vrais titulaires ont pu se reposer”, peut-on lire dans les colonnes du quotidien.

”Prestation médiocre qui fait peine à voir”, voici comment de son côté RMC Sport qualifie cette rencontre. Si le média souligne un sursaut en fin de match après les entrées de Mbappé et Griezmann, il juge que la qualité de jeu des Français n’a absolument rien à voir avec leurs deux précédentes prestations. “Les contres sont mal gérés, le déchet technique bien trop important”, affirme RMC Sport qui considère que ce match est “un bon rappel à l’ordre” avant les huitièmes de finale.

Une équipe trop faible

Même son de cloche au Figaro qui affirme que ce match a été “un coup pour rien” et juge les Bleus comme “bien trop faibles”. “Que dire au final de cette bouillie de football”, s’interroge le quotidien qui attribue la triste note de trois sur dix à l’équipe française. Le Figaro s’en prend particulièrement à Eduardo Camavinga qu’il qualifie de “symbole du naufrage des coiffeurs français”. Même s’il faut préciser que le Madrilène est un milieu de formatin et qu’il était aligné à la place inhabituelle d’arrière gauche.

“Certains diront que l’équipe de France a manqué de respect à la Coupe du monde, d’autres avanceront que le sélectionneur n’a fait que profiter de l’avantage tiré des deux premières sorties réussies. Il y a débat”, affirment nos confrères.

Enfin, So Foot considère que le sélectionneur français a “étalé les carences de sa liste en une composition”. “Une loi voulait que l’équipe de France, sous les ordres de Didier Deschamps, fasse toujours 0-0 lors de son troisième match quand elle est déjà qualifiée, mais pas ici”. Selon le quotidien, les centraux se sont succédé sans vraiment convaincre. “La formule gagnante de 2018 semble avoir pris un énième coup de vieux […] Avec ce que les titulaires ont démontré sur les deux premiers matchs, il y a de quoi aborder la suite avec sérénité”, conclut néanmoins le site footballistique.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be