Coupe du monde 2022 : l'Uruguay visé par une enquête de la FIFA après les incidents face au Ghana

Le Comité de discipline de la FIFA, la fédération internationale de football, a annoncé lundi l'ouverture d'une enquête visant la fédération uruguayenne ainsi que plusieurs joueurs après les incidents du match contre le Ghana (2-0), le 2 décembre au Mondial 2022.

Uruguay's Edinson Cavani right argues with referee Daniel Siebert, of Germany, after hje booked him at the end of a World Cup group H soccer match against Ghana at the Al Janoub Stadium in Al Wakrah, Qatar, Friday, Dec. 2, 2022. (AP Photo/Darko Vojinovic)
L'Uruguay s'énerve sur l'arbitre dans la rencontre face au Ghana ©Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

L'enquête va porter sur de possibles infractions de la fédération uruguayenne aux articles 11 (comportement offensant et violations des principes de fair-play), 12 (mauvaise conduite des joueurs et des officiels) et 13 (discrimination) du Code disciplinaire de la FIFA.

Les joueurs uruguayens José María Giménez, Edinson Cavani, Fernando Muslera et Diego Godín font eux l'objet d'une procédure distincte pour des violations potentielles des articles 11 et 12. Ces joueurs de la Celeste étaient apparus particulièrement virulents envers l'arbitre de la rencontre, après le coup de sifflet final, alors qu'il ne leur avait manqué qu'un but pour se qualifier en 1/8 de finale.

L'Allemand Daniel Siebert, au sifflet pour la partie, avait consulté la VAR à la 57e minute pour une potentielle faute sur Darwin Nunez. Mais il n'avait pas accordé le penalty qui aurait pu permettre à l'Uruguay d'avoir une franche occasion de 3-0.

Les joueurs avaient entouré et invectivé l'arbitre après la fin du match, avec une attitude semblant menaçante selon les images TV.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be