Le Brésil se promène face à la Corée du Sud et file tranquillement en quarts de finale (4-1)

Les Brésiliens ont réalisé une première mi-temps de feu.

Brazil's Neymar, from right, celebrates with team mates Lucas Paqueta, Raphinha and Vinicius Junior after scoring his side's second goal during the World Cup round of 16 soccer match between Brazil and South Korea, at the Education City Stadium in Al Rayyan, Qatar, Monday, Dec. 5, 2022. (AP Photo/Manu Fernandez)
Le Brésil s'est promené en première période face à la Corée du Sud. ©Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

Le Brésil n’est pas tombé dans le piège de la Corée du Sud en s’imposant tranquillement 4-1 après une première période de folie. Vinicius, Neymar (sur penalty), Richarlison et Paqueta sont les buteurs de la Seleção tandis que Paik a sauvé l’honneur des Coréens en seconde période. Le Brésil affrontera la Croatie en quarts de finale.

Le Brésil commençait parfaitement la rencontre. Après moins de sept minutes, Vinicius ouvrait déjà la marque après une très belle action de Raphinha. Après le centre de ce dernier, le ballon était mal dégagé par la défense coréenne. Vinicius récupérait au second poteau et envoyait le ballon au fond des filets.

Moins de cinq minutes plus tard, l’arbitre accordait un penalty à la Seleção suite à une faute dans la surface sur Richarlison. Quelques instants plus tard, Neymar se chargeait de le convertir pour mettre le Brésil à l’abri.

Malgré ces deux buts de retard, les Coréens ne baissaient pas les bras. Hwang se créait même une énorme occasion à la 17e minute. Sur une magnifique frappe lointaine, il obligeait Alisson à sortir un arrêt impeccable.

Mais le Brésil ne lâchait rien et mettait en difficulté la défense coréenne à la moindre accélération. À la 29e minute, Richarlison était au départ et à la conclusion d’une action géniale. En relais avec Casemiro, l’attaquant se trouvait seul face à Kim, le gardien coréen, et n’avait aucun mal à envoyer le ballon au fond des filets.

Ce n’était pas encore la fin du calvaire pour les Coréens dans cette première période. Huit minutes après le but de Richarlison, c’était au tour de Lucas Paqueta de faire trembler les filets adverses après une contre-attaque rondement menée.

Le gardien coréen se trouvait à la bonne place juste avant la mi-temps devant ce même Paqueta pour éviter que le score ne s’alourdisse encore un peu plus.

AU retour des vestiaires, le rythme des Brésiliens était moins intense. Cela a permis à Son de se créer une belle occasion. Plus rapide que Marquinhos en un contre un, le joueur de Tottenham plaçait sa frappe mais Alisson déviait en coup de coin.

Quelques instants plus tard, le Brésil était tout près d’alourdir un peu plus la marque. Raphinha y allait de son petit solo dans la surface avec un double crochet mais sa frappe a ras de sol était déviée par Kim, le gardien coréen. Quelques minutes plus tard, le portier sortait à nouveau une frappe de Raphinha pour éviter d’alourdir le score.

Mais à force de lever les pieds, les Brésiliens ont commencé à reculer et à laisser venir des Coréens qui voulaient à tout prix sauver l’honneur. C’est finalement ce qui arriva à la 77e minute quand Paik a envoyé un ballon, mal repoussé par la défense brésilienne, au fond des filets. Quelques instants plus tard, Cho mettait à nouveau Alisson à contribution. Si le gardien repoussait, l’attaquant était également signalé en position hors jeu.

Mais cette baisse de régime des Brésiliens n’inquiétait pas Tite, le sélectionneur qui se permettait même de remplacer Alisson par… le troisième gardien brésilien Weverton. Un beau cadeau pour le joueur de 34 ans qui a pu jouer ses premières minutes en Coupe du monde.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be