"Yes oui Kane", "Une mission à la hauteur des Bleus": le choc entre l'Angleterre et la France fait saliver la planète football

Angleterre - France: voici le choc des quarts de finale de la Coupe du monde.

Un choc, un vrai. Voilà comment on pourrait résumer ce duel qui opposera la France à l'Angleterre samedi prochain. Ce dimanche, ces deux favoris du Mondial ont facilement validé leur billet grâce à des victoires 3-1 pour la France contre la Pologne et 3-0 pour les Three Lions contre le Sénégal. Deux scores qui prouvent une chose: les équipes sont prêtes. Tout comme les médias. Ce lundi matin, la presse des deux pays ne s’est pas privée pour évoquer ce choc des titans.

”Le King”, “Le prodige”, “L’extraterrestre” : la presse se demande si quelqu’un peut arrêter Mbappé “qui marche sur la Coupe du monde” avec les Bleus

Pour le journal L'Equipe, c'est surtout Kylian Mbappé qui a brillé. "Kylian Mbappé a le monde à ses pieds après France-Pologne", titre le journal. Dans ses pages, les mots manquent pour évoquer ce talent hors norme. "Il revisite tout ce qui se fait chez un attaquant. Buteur, passeur, sprinteur, puncheur, sauteur (pour éviter les coups), marcheur (pour se replacer) : il est l'olympisme à lui seul. Sa performance de dimanche, face à la Pologne, est venue confirmer à quel point le Parisien était en train de basculer dans la catégorie des géants."

Selon le journal du Parisien, ces Bleus seront favoris face aux Three Lions: "L’Angleterre en quart de finale, une mission à la hauteur de ces Bleus", titre le journal. "Les ogres Bleus reviennent quatre ans après et ils n’ont pas fini leur festin. C’est désormais l’Angleterre qui les attend avec la perspective d’une demi-finale à nouveau au goût d’Euro puisque trois des quatre équipes encore en course dans les autres huitièmes de finale appartiennent au Vieux Continent."

Eurosport, avec leur légendaire modestie, assure de son côté que "Le monde peut trembler". "À l'arrivée, elle (NDLR La France) a roulé sur la Pologne et fait preuve de maturité, même si tout n'a pas été parfait. Mais cette équipe ne sera jamais parfaite. Elle n'a pas la discipline de sa devancière, ce qui ne la rend pas moins dangereuse. Une fois lancée, elle paraît inarrêtable, à l'image de Kylian Mbappé, 9 buts en Coupe du monde. À 23 ans. Cette fois, on n'a même pas eu à trembler dans les dix dernières minutes de jeu. Qu'on leur amène les Anglais !"

Duel des étoiles entre Bellingham et Mbappé

Outre-Manche, on ne manque pas de confiance également. Ce lundi matin, les jeux de mots ont fusé dans la presse anglaise. Pour le Daily Express, c'est "Yess oui Kane" à la place de "Yes we can" (oui nous le pouvons). "Même les tambours du Sénégal ont semblé manquer de rythme avant le moment qui a confirmé que l'Angleterre peut réellement gagner cette Coupe du monde."

Daily Express
Daily Express ©Daily Express

Même idée du côté du Métro avec un "Here oui go" pour préparer ce futur choc de samedi prochain. En Une, le journal place Harry Kane. Tout sauf anodin pour celui qui a débloqué son compteur but face aux Lions de la Teranga. "Harry Kane prouve une fois de plus qu'il est l'homme de l'Angleterre", juge le média dans ses pages.

Clairement, en Angleterre, on pense que ce "Crunch" peut tourner à leur avantage. "Pourquoi l'Angleterre peut rêver de Coupe du monde", titre Sky Sports. La réponse est simple: elle ne dépend pas d'un seul homme. "L'équipe de Gareth Southgate a inscrit 12 buts lors de ce tournoi, soit trois de plus que toute autre équipe. (...) Elle a eu huit buteurs différents en quatre matchs jusqu'à présent dans le tournoi. Dix de leurs buts sont venus de plein jeu. Dont trois lors de cette dernière victoire contre le Sénégal. Le test le plus important est encore à venir. Mais le nombre de joueurs qui représentent une menace offensive est une raison d'être optimiste. Même les passes décisives sont venues de huit joueurs différents. Bref, les joueurs anglais ressemblent à une véritable équipe et c'est plus que ce que l'on peut dire pour la plupart des autres grandes équipes de cette Coupe du monde."

Chez les Anglais, on est tout de même ravi de pouvoir compter sur une méga star qui illumine le tournoi. "Les champions en titre sont armés du joueur le plus fort du tournoi: Kylian Mbappé. Mais il y a un adolescent de Birmingham qui a fait forte impression. Effectivement, Jude Bellingham a encore été la révélation dans le désert d'Al Bayt cette nuit. Particulièrement en première mi-temps où il a dirigé le match comme les plus grands milieux anglais. Sauf que notre équipe nationale n'a jamais eu un joueur qui occupait un rôle aussi exigeant et aussi jeune. Si précoce, si frais et capable de rendre les choses difficiles si faciles."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be