Coupe du monde 2022: avec un triplé de Ramos, le Portugal donne une leçon à la Suisse et se pose en favori (6-1)

Le Portugal a envoyé un message au reste de la Coupe du monde: il fait bien partie des favoris.

Portugal's players celebrate their first goal during the Qatar 2022 World Cup round of 16 football match between Portugal and Switzerland at Lusail Stadium in Lusail, north of Doha on December 6, 2022. (Photo by Giuseppe CACACE / AFP)
Photo by Giuseppe CACACE / AFP) ©AFP or licensors

On se demandait comment le Portugal allait jouer sans Cristiano Ronaldo, laissé sur le banc par Fernando Santos. Elle a répondu de la meilleure manière: sur le terrain. Et son remplaçant, n'est pas étranger à la meilleure prestation de la Selecao depuis le début du tournoi.

Après 17 minutes, Gonçalo Ramos a envoyé un véritable missile dans un angle impossible (1-0). Un but fêté par CR7 qui a été le premier à féliciter l'attaquant du Benfica Lisbonne.

Quelques minutes plus tard, Pepe a doublé la mise sur un coup de casque où il est étrangement seul au duel (2-0). Le capitaine inscrit ce but alors qu'il est âgé de 39 ans. Il devient ainsi le joueur le plus vieux à marquer un but en Coupe du monde devant Roger Milla et... Cristiano Ronaldo. Preuve que l'âge importe peu lorsqu'on dispute un huitième de finale de Coupe du monde.

Après la pause, le Portugal a continué son festival. Tout comme Gonçalo Ramos. Au premier poteau, il a surgi pour glisser le ballon dans le but de Sommer (3-0).

Au-delà des performances individuelles, c'est surtout le collectif qui a impressionné face à la Nati. A l'image de ce quatrième but avec une remontée de balle fantastique ponctuée par Guerreiro pour porter le score à 4-0.

Dans la foulée, Akanji a réduit le score pour une Nati qui a été surclassée et a pris une véritable leçon de football. Ce but anecdotique ne changera rien. Gonçalo Ramos a ponctué son chef-d'œuvre d'un petit piqué (5-1) pour démontrer encore toutes ses qualités de finisseur hors pair.

Quelques minutes après, CR7 est entré en jeu, réclamé par tout un stade. Entré également, c'est finalement Rafael Leao qui a inscrit le dernier but par un bijou d'un enroulé du droit (6-1) pour donner au score des allures de match de tennis. Du grand art, comme l'ensemble de la prestation portugaise.

Que dire après une telle victoire? Après le Brésil, le Portugal a envoyé un message au monde entier. Une chose est certaine, cette équipe-là fait partie des favoris. Désormais, c'est le Maroc qui attend la Selecao en quart de finale. Cristiano Ronaldo ou pas, le Portugal sera le grandissime favori.

Revivez Portugal-Suisse:

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...