Quand Doha dégage un parfum de Bombonera et de Maracana

L’autre regard de Miguel Tasso.

DOHA, QATAR - NOVEMBER 30 : Supporters and fans  during the FIFA World Cup Qatar 2022 Group C match between Poland and Argentina at the 974 Stadium on November 30, 2022 in Doha, Qatar, 30/11/2022 ( Photo by Vincent Kalut / Photo News
Les aficionados argentins soutiennent en masse leur équipe nationale au Qatar malgré la crise économique qui touche leur pays. ©VKA
Des dizaines de milliers de supporters argentins et brésiliens, enrubannés de passion, ont élu résidence au Qatar durant ce Mondial. La crise économique touche de plein fouet l’Amérique du Sud avec, en toile de fond, des devises qui s’effondrent et un taux de chômage très élevé. Mais, aux pays de Maradona et de Pelé, de Messi et de Neymar, le football est une religion et le voyage dans le petit émirat revêt des allures de pèlerinage quasiment obligatoire, quitte à hypothéquer sa maison. Voilà quinze jours qu’il flotte un petit parfum de Bombonera et de Maracana dans le métro de Doha pris d’assaut par les aficionados de Buenos Aires et de Rio sur des airs de tango et de samba. En Europe, déboussolés par l’inflation galopante,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité