Malgré les critiques, le Brésil continuera ses célébrations dansantes

Le sélectionneur Tite continuera lui aussi de danser avec ses joueurs.

Brazil's Neymar, from right, celebrates with team mates Lucas Paqueta, Raphinha and Vinicius Junior after scoring his side's second goal during the World Cup round of 16 soccer match between Brazil and South Korea, at the Stadium 974 in Al Rayyan, Qatar, Monday, Dec. 5, 2022. (AP Photo/Manu Fernandez)
Les Brésiliens ont pris l'habitude de danser pour fêter leurs buts. (AP Photo/Manu Fernandez) ©Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

Les Brésiliens adorent faire la fête, c'est bien connu. Et cela se voit même sur le terrain, avec des petites danses et des célébrations collectives assez extravagantes à chaque but. L'attitude des joueurs de la Seleção a toutefois eu le don d'attirer les critiques lors du huitième de finale face à la Corée du Sud (4-1). "Ils marquent quatre buts et ils dansent à chaque fois. (...) C'est très irrespetueux vis-à-vis de l'adversaire", a par exemple lancé l'ancien international irlandais Roy Keane sur ITV Sport.

Brésil-Corée du Sud: même Tite a dansé

Mais qu'importe le score ou la beauté du but, le Brésil continuera de danser. "Je ne vous donnerai pas de leçons sur l'histoire brésilienne, la culture et la façon dont nous célébrons", a répliqué Tite, le sélectionneur brésilien ce jeudi en conférence de presse. "Je respecte l'héritage de chaque pays et je continuerai à respecter les différences culturelles. Quand le Brésil célèbre un but avec une danse, cela ne signifie pas que nous ne respectons pas quelqu'un, mais cela fait partie de notre culture."

Il est vrai que le football brésilien s'est toujours démarqué avec cette expression si particulière. "Les enfants commencent à s'entraîner tôt, c'est un mode de vie. Je sais que nous allons faire face à des critiques. Si nous ne gagnons pas ce Mondial, il y aura des critiques aussi et nous devrons y faire face. Mais je n'accepte aucune accusation concernant la danse."

Le sélectionneur est d'ailleurs lui-même allé se trémousser sur l'un des buts inscrits face à la Corée. "C'est grâce au lien que j'ai avec la jeune génération. Les joueurs pourraient être mes petits-enfants, mais je me sens proche d'eux, tous ceux qui me connaissent le diront. L'image d'ensemble est importante et nous ne faisons que contribuer à cette image inculquée par les joueurs."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be