Didier Deschamps et la France prêts à affronter l'Angleterre: "Pas de stress, du bonheur, du plaisir et la volonté de se qualifier"

Tenante du titre, la France aborde son quart de finale face à l'Angleterre, samedi au stade al Bayt (20h00 belges) en confiance.

France's coach Didier Deschamps attends a press conference at the Qatar National Convention Center (QNCC) in Doha on December 9, 2022, on the eve of the Qatar 2022 World Cup quarter-final football match between England and France. (Photo by FRANCK FIFE / AFP)

Sa facile qualification après deux rencontres dans la phase de poules et sa démonstration de force après le repos en huitièmes de finale aux dépens de la Pologne permettent aux Bleus d'aborder le "crunch" avec l'Angleterre dans les meilleures dispositions.

"On n'a pas à stresser, ce n'est que du bonheur et du plaisir. C'est magnifique de jouer un quart de finale de la Coupe du monde", a déclaré Didier Deschamps le sélectionneur français. "En quart, la qualité est supérieure et donc les exigences aussi. L'excitation prend aussi plus de place. Il y a toujours cet objectif d'une étape supplémentaire. Comme pour toutes les équipes qui ont eu la chance de se qualifier pour les huitièmes de finale, il n'y a pas de match de rattrapage. À la fin, un sera content, un sera déçu".

À la question d'évoquer les faiblesses de l'Angleterre, "DD" a répondu "Ils n'en ont pas", avant de poursuivre brièvement. "Forcément chaque équipe a des points forts et des choses qu'elle fait moins bien. Après c'est un rapport de forces. Se servir de ce qu'ils ont pu faire, identifier certains aspects où on peut leur faire mal".

Deschamps a aussi brièvement cité un des points forts des "Three Lions" : "Dans les phases de transition, la vitesse est une des qualités de l'équipe anglaise. Elle a marqué plus de la moitié de ses buts dans ces phases. Elle a beaucoup de capacité à marquer des buts. Une des forces anglaises est d'avoir beaucoup de buts sur phases arrêtée."

La vitesse sera-t-elle une des clés du match ? "C'est souvent la clé car quand on va vite l'adversaire a plus de mal à s'organiser. La vitesse c'est là où c'est le plus difficile."

De la vitesse à Kylian Mbappé, il n'y avait qu'un pas et le patron sportif des Bleus de se montrer serein au sujet de sa plus grande vedette: "J'imagine que l'Angleterre prendra des dispositions (contre Mbappé, NDLR) comme les quatre autres adversaires. Kylian trouvera une manière à tout moment d'être décisif. Dans le dernier match où il n'était pas tout à fait bien, il l'a encore fait (doublé contre la Pologne en huitièmes de finale, NDLR)."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be